Bruno Le Maire se lance dans la vente d’actifs d’État

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 juillet 2017 à 7h18
Argent Etat Vente Cession Actifs Entreprises Financement Fond Innovation
13,5%L'Etat détient, par exemple, 13,5 % de l'opérateur Orange.

La situation financière de la France, avec un déficit public qui risque de déraper selon la Cour des comptes, complique la vie d’Emmanuel Macron et ses équipes : il a déjà dû reporter certaines promesses de campagne comme la baisse de certains impôts. Afin d’en financer d’autres il va devoir trouver des fonds et les actifs de l’État pourraient être utilisés.

Financer l’innovation en cédant des parts dans les entreprises

L’État est actionnaire de nombreuses entreprises et s’il se doit de garder un contrôle sur les entreprises stratégiques, comme celles liées à la Défense, il peut se séparer de tout ou partie d’autres. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a annoncé mercredi 5 juillet 2017 au Cercle de l’Union Interalliée à Paris que des cessions d’actifs se préparaient dans les couloirs de son Ministère.

Pour l’instant rien n’a été décidé ou, en tout cas, annoncé : la vente se fera mais quelles entreprises perdront en partie l’État comme actionnaire n’a pas été dévoilé. Certains experts estiment que le gouvernement pourrait opter pour des entreprises bien connues du grand public et donc facilement vendables comme Orange, Air France ou encore les constructeurs Renault et PSA.

La SNCF, La Poste ou encore la Française des Jeux pourraient aussi être dans le viseur.

Financer un fonds pour l’innovation

Si on ne sait pas quand et qui sera vendu par l’État, on sait pourquoi le gouvernement compte le faire : financer l’innovation. Emmanuel Macron a annoncé, lors de sa campagne, un fonds de près de 10 milliards d’euros pour financer l’innovation en France et permettre d’augmenter la croissance du pays.

Par manque d’argent ce fonds ne pourra pas être financé par l’État sans des cessions d’actifs : le fonds devrait être alimenté par ces dernières, un peu plus que prévu initialement. « Ces dix milliards d'euros seront financés par la cession d'actifs de l'Etat dans un certain nombre d'entreprises, qui seront placés et rapporteront les moyens financiers nécessaires pour financer l'innovation » a déclaré le ministre de l’Economie mercredi 5 juillet 2017.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Bruno Le Maire se lance dans la vente d’actifs d’État»

Laisser un commentaire

* Champs requis