Canal+ porte plainte contre BeIn Sport pour concurrence déloyale

Par Olivier Sancerre Modifié le 10 juillet 2013 à 17h03

Ces deux là ne passeront pas leurs vacances ensemble. Canal+ a porté plainte contre sa rivale qatarie BeIn Sport devant le tribunal de commerce. En cause : une concurrence jugée déloyale.

Cela faisait depuis plusieurs mois que la chaîne cryptée préparait son offensive judiciaire contre BeIn Sport : détenue par un État, le Qatar, cette dernière n'a pas les mêmes contraintes de rentabilité que Canal+. BeIn Sport est proposée à 11 euros par mois, un abonnement loin de couvrir tous ses achats de droits sportifs - ce d'autant qu'il faut retirer de ce tarif la TVA et les canaux de diffusion. Au final, il ne reste à la chaîne que 7,2 euros.

BeIn Sport : des abonnements qui ne couvrent pas la grille

Même avec 1,2 million d'abonnés, un chiffre officieux, les revenus (estimés à une centaine de millions d'euros) sont donc loin de pouvoir soutenir les investissements nécessaires à une grille ambitieuse, estimée entre 300 à 350 millions d'euros par an. Il faudrait à BeIn Sport recruter 5 millions de spectateurs, ce qui parait hautement improbable. Des recettes supplémentaires, comme la vente dans certains pays du Maghreb et une hausse des prix ramènera l'équilibre à 2,8 millions d'abonnés. On en est encore bien loin.

Le Qatar a les moyens, Canal+ moins

Canal+ estime que BeIn Sport bénéficie à plein du compte en banque bien garni de son principal investisseur, le fonds souverain du Qatar. Il s'agit là d'un adversaire que la chaîne cryptée ne saurait combattre à armes égales, décrypte t-on en substance, d'où cette poursuite en justice. Le bouquet Canal+ est lui proposé à 39,90 euros par mois, mais il comprend des séries TV et des films.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis