Le chômage recule globalement, mais les inscriptions de longue durée progressent

Par Anton Kunin Publié le 26 septembre 2019 à 7h25
Pole Emploi
7%Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a augmenté de 7% entre juillet et août 2019.

Le chômage recule en France. Pour une fois, les chiffres mensuels donnent plus à se réjouir, car cette fois-ci la baisse concerne non seulement la fameuse catégorie A, mais aussi les catégories B et C… même si finalement, le tableau est mitigé.

Sur un an, le chômage recule toutes catégories confondues

C’est un recul léger, mais c’est tout de même bien : sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a baissé de 2,1% (3.503.900 personnes en août 2019 contre 3.577.500 douze mois plutôt). Toujours est-il que d’un mois sur l’autre, le nombre de chômeurs explose (+7%) et enraye la tendance baissière engagée depuis février 2019.

Les dernières statistiques réservent une autre bonne nouvelle notable : sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories B et C recule. En catégorie B (personnes en activité partielle de moins de 78 heures par mois), ils étaient 748.300 en août 2019, contre 765.700 en août 2018 (-2,3%). En catégorie C (personnes en activité partielle de plus de 78 heures par mois), on comptabilisait 1.279.300 chômeurs en août 2019, contre 1.302.000 il y a douze mois (-1,75%). Par ailleurs, la sortie de Pôle emploi pour motif d’entrée en stage ou formation est en dessous de la moyenne des douze derniers mois (30,1% en août 2019, contre 55,7% les douze mois précédents en moyenne).

Le chômage de longue durée progresse

Autre enseignement de ces dernières statistiques : la part des chômeurs inscrits depuis plus d’un an augmente légèrement (47,5%, contre 46,7% il y a douze mois). L’ancienneté moyenne de l’inscription augmente également : 638 jours, contre 614 jours en août 2018. L’ancienneté moyenne de l’inscription des sortants suit la même dynamique : 330 jours en août 2019, contre 316 jours il y a douze mois.

S’agissant du niveau de qualification (les derniers chiffres disponibles datent d’avril 2019), le nombre de cadres inscrits à Pôle emploi recule (-6,3%), de même que celui d’ouvriers (-4,7%). On constate néanmoins une hausse du nombre d’employés d’inscrits : +4,8% pour les employés non qualifies et +2,9% pour les employés qualifiés.

Laisser un commentaire

* Champs requis