Les « class actions » promises au printemps

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 11 septembre 2012 à 5h17

C'est une promesse éléctorale vieille.... de vingt ans ! Jacques Chirac puis Nicolas Sarkozy s'étaient engagés à mettre en place un mécanisme permettant aux justiciables de se regrouper pour intenter une action en justice, en mutualisant les moyens à commencer par les frais d'avocat. Or, les associations de consommateurs, premières concernées par ces "class actions" ou actions de groupe qu'elles piloteraient le plus souvent, attendent toujours.

François Hollande a son tour en a fait une promesse électorale, et son ministre délégué à la consommation, Benoît Hamon, s'est engagé à mettre en place le cadre juridique pour permettre enfin leur existence au printemps 2013. L'un des principaux paramètres de la "class action à la française" c'est qu'elle resterait très respectueuse des principes du droit latin, qui veut qu'un préjudice doit être indemnisé à la hauteur de ce qu'il a provoqué comme dommages. En droit anglo-saxon en revanche, l'indemnisation des dommages joue un roule punitif, quasi divin, transformant la class action à l'américaine en véritable business.

Reste que la mise en place d'actions de classe à la française ne sera pas de tout repos. De nombreux points techniques de droit restent à régler, et... ont enlisé par le passé les commissions qui s'étaient penchées dessus, sous... Chirac et Sarkozy !

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Les « class actions » promises au printemps»

Laisser un commentaire

* Champs requis