Tour de France : Combien ça coûte, combien ça rapporte

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 4 juillet 2014 à 15h12

La Grande Boucle démarre samedi 5 juillet, pour sa 101e édition. Loin de lasser, cette « vieille dame » attire de plus en plus de spectateurs et représente ainsi un véritable jackpot pour de nombreux acteurs.Tour d'horizon des vrais gagnants du Tour de France.

- Amaury Sport Organisation (ASO), l'organisateur en chef de cette épreuve, se frotte les mains. Le groupe Amaury, également propriétaire du journal L'Equipe et de plusieurs épreuves sportives d'importance (Paris-Dakar, Marathon de Paris...), préfère garder secret le montant du chiffre d'affaires du Tour de France, mais il est généré à 60 % par les droits télévisés, à 30 % par les partenaires et à 10 % par les collectivités locales. Quand on sait que le Tour est désormais diffusé dans près de 200 pays et sur une centaine de chaînes de télévision à travers la planète, réunissant plus de 4 millions de téléspectateurs sur France Télévisions et 3,5 milliards dans le monde (chiffres 2011), on se dit qu'à eux seuls, les droits télévisés doivent rapporter un joli pactole !

- Les sponsors, attirés par cette énorme visibilité médiatique, se bousculent au portillon. Ils sont passés de 37 en 2011 à 44 en 2014. Pour sponsoriser une équipe, l'investissement est pourtant de taille : le budget des équipes professionnelles tourne autour de 8 à 10 millions d'euros, dont 80 à 90 % sont apportés par le sponsor principal, qui donne son nom à l"équipe. Mais le jeu en vaut la chandelle,car le nom de l'équipe, donc de la marque partenaire, est martelé des dizaines de fois par les commentateurs lors du direct tant à la télévision qu'à la radio, et imprimé des milliers de fois dans tous les supports qui couvrent le Tour de France. Après sa première année de partenariat avec le Tour, le loueur de voitures Europcar a ainsi vu sa notoriété augmenter de 8 points.

Lire la suite sur Yahoo! Finance

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Tour de France : Combien ça coûte, combien ça rapporte»

Laisser un commentaire

* Champs requis