Gestion de contrats : l’IA, nouvel atout des équipes juridiques

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Cao Publié le 15 février 2022 à 16h19
Intelligence Artificielle Ia
62,5 MILLIARDS $Le marché de l'intelligence artificielle devrait atteindre 62,5 milliards de dollars en 2022.

Selon le dernier rapport publié par Gartner, le marché des logiciels d’Intelligence Artificielle (IA) devrait progresser de 21,3 % et atteindre les 62,5 milliards de dollars cette année. Cette technologie se répand dans tous les domaines sans exception. Pour les services juridiques, la gestion du cycle de vie des contrats (CLM), devenue essentielle aux pratiques modernes, devrait d’ailleurs connaître une croissance moyenne de 11 % par an jusqu’en 2030 ; à mesure que les entreprises adopteront progressivement ces outils.

Avec la transition des processus et des pratiques vers le « digital first », l’IA se présente de plus en plus comme une solution de gestion adéquate de la complexité des contrats.

Contrairement à ce que l’on peut penser, la signature ne marque pas la dernière phase du cycle de vie d’un contrat. Il peut, en effet, être modifié, renouvelé, résilié ou rendu caduc, à l’approche de sa date d’expiration. Pour de nombreuses équipes juridiques, il est non seulement difficile de savoir à quel stade du cycle se trouve un contrat, quelles informations doivent être incluses et à quel moment, mais cette gestion peut aussi se révéler très chronophage. De plus, le manque de transparence et de visibilité réduit la prise de décisions à une course effrénée contre le temps pour éviter de laisser expirer un contrat important ou de passer à côté de sources de revenus supplémentaires.? Ainsi, pour simplifier cette gestion de contrats souvent fastidieuse et en faciliter l’analyse, les organisations se tournent de plus en plus vers l’automatisation des contrats, basée sur le machine learning (ML) et l’IA : on parle ici d’intelligence contractuelle.

La transformation digitale des services juridiques permet aux équipes juridiques de s’affranchir des tâches administratives associées à la gestion des contrats et de se concentrer plutôt sur des initiatives stratégiques qui contribuent à faire évoluer l’organisation. En outre, cette l’intelligence contractuelle offre aux équipes juridiques la possibilité de tirer pleinement parti de chaque contrat en extrayant le texte non structuré des accords commerciaux et de l’organiser, tout en permettant d’anticiper les cycles et l’expiration afin de limiter les pertes. La visibilité des contrats est ainsi optimale, ce qui permet aux entreprises de veiller en toute confiance au suivi des obligations, à la gestion des opportunités et à l’atténuation des risques.

L’IA contractuelle est une opportunité pour les équipes juridiques d’accomplir plus de travail, en moins de temps, tout en protégeant l’organisation et ses clients. L’objectif ultime de ces outils est de décharger les équipes juridiques des tâches répétitives, à faible valeur ajoutée chronophages. À mesure que les organisations poursuivront leurs efforts de transformation digitale et que les services juridiques s’intégreront de plus en plus au cycle de revenus de l’entreprise, l’automatisation se généralisera de plus en plus et permettra aux organisations d’être plus compétitives, les équipes étant en mesure de se concentrer davantage sur le développement stratégique et commercial.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Directeur des Opérations et de la stratégie chez Conga