Contrôle technique : vers une explosion des demandes, il faut anticiper !

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 15 mars 2022 à 11h46
Coronavirus Controle Technique
80 EUROSIl faut compter environ 80 euros pour passer le contrôle technique.

Les centres spécialisés (et agréés) dans lesquels les automobilistes sont tenus de passer le contrôle tirent la sonnette d’alarme : il va y avoir, au printemps 2022, un rattrapage concernant le contrôle technique des véhicules lié au confinement de 2020. Un véritable « tsunami » avec deux conséquences principales : de possibles très mauvaises surprises pour les automobilistes… et des rendez-vous difficiles à obtenir.

Premier confinement : les contrôles techniques décalés

C’était le début de la pandémie de Covid-19 : du fait du confinement généralisé de la population, le premier d’une série dont on ne sait encore si elle est terminée, les centres étaient fermés. Le gouvernement avait alors annoncé un délai supplémentaire : si le contrôle technique arrivait à échéance entre le 12 mars et le 23 juin 2020, il pouvait être réalisé entre le 24 juin et le 5 octobre 2020.

Résultat : les contrôles techniques ont été décalés pour des dizaines de milliers de véhicules en France. Or, ce contrôle est obligatoire tous les deux ans (sauf dans le cadre d’une première immatriculation pour laquelle le délai est de quatre ans).

Un ruée vers les centres dès la réouverture de 2020

Alors que le gouvernement avait donné, en 2020, un délai de 104 jours à partir de la date d’échéance du contrôle technique pour le réaliser, les Français s’étaient rués sur les centres dès leur réouverture : il n’y a pas eu le lissage prévu. Et pour cause : nécessaire pour vérifier le bon fonctionnement de la voiture, notamment en termes d’équipements de sécurité, les automobilistes ont voulu vérifier l’état de leur véhicule avant les congés d’été.

Deux ans après, ce déséquilibre se fait encore ressentir : les centres de contrôle technique s’attendent à une affluence massive… et cette fois sans possibilité de reporter.

Anticiper le contrôle technique 2022 car les rendez-vous seront prisés

Dans un communiqué de presse publié mi-mars 2022, le groupe SGS prévient : entre mai et juillet 2022 pas moins de 15 millions de véhicules devront passer le contrôle technique. A cause du décalage de mars 2020 qui s’ajoute aux voitures devant passer le contrôle en temps normal à cette date et aux nouvelles voitures dont il s’agit du premier contrôle. Les centres seront donc surchargés… et certains automobilistes risquent de se retrouver sur le carreau, avec une voiture au contrôle technique périmé faute de rendez-vous. À la clé : un risque de verbalisation et un risque pour la sécurité alors que les départs en vacances vont être légion.

Heureusement, il y a une solution simple : l’anticipation. Si le contrôle technique a une date de validité maximum, cela n’interdit pas de le passer avant cette date. Il est possible d’anticiper le passage du contrôle technique de plusieurs semaines voire mois (en gardant en tête que cela changera, de fait, la date du suivant).

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Contrôle technique : vers une explosion des demandes, il faut anticiper !»

Laisser un commentaire

* Champs requis