Couverture mobile : l’Arcep épingle SFR et Orange

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 23 mai 2016 à 10h06
Couvrture Mobile Engagement Operateurs Arcep
9%9 % des centre-bourgs de France n'ont pas encore de réseau 2G.

Malgré nous soyons en 2016, que tout le monde ou presque a un téléphone mobile et que la 4G se déploie partout sur le territoire, certaines communes, notamment des petites bourgades, n'ont même pas encore de réseau 2G permettant uniquement les appels et les SMS. Les opérateurs ont l'obligation de couvrir ces zones à l'horizon de 2017 mais ils traînent des pieds. L'Arcep, le régulateur des télécoms, n'est pas du tout content.

SFR à la traîne, mais tous les opérateurs sont rappelés à l'ordre

Si les citadins rêvent d'avoir la 4G ou d'avoir une meilleure 4G, certains Français rêvent encore d'avoir ne serait-ce que du réseau. C'est le cas de 9 % des centre-bourgs de France, selon les dernières données de l'Arcep publiées ce 23 mai 2016. Si les opérateurs ont réussi à couvrir 91 % des centre-bourgs de France, quasiment un sur dix n'a toujours pas de 2G, le réseau simple.

L'Arcep félicite Bouygues Telecom des efforts d'investissement réalisés : il ne lui reste plus que 17 zones à couvrir. Orange fait mieux avec seulement 8 zones à couvrir tandis que SFR... trâine loin derrière. L'opérateur racheté par Numericable et qui ne cesse de perdre des clients doit encore couvrir 53 zones en France.

Le régulateur des télécoms a donc décidé de lui envoyer un petit courrier pour lui rappeler ses engagements... courrier qu'elle a envoyé aussi à Orange qui n'avance pas assez sur la question.

La 2G au 31 décembre 2016, la 3G en juin 2017... sans oublier la 4G

Si l'Arcep grogne c'est que les échéances se rapprochent à vitesse grand V. Les opérateurs n'ont que jusqu'au 31 décembre 2016 pour terminer de couvrir les zones blanches en 2G faute de quoi ils risquent des amendes pour non-respect des engagements.

Puis, ce sera l'échéance du 30 juin 2017 qui va les guetter. L'Arcep a demandé aux opérateurs de couvrir l'intégralité des centre-bourgs en 3G à l'horizon de cette date... or seulement 51 % (soit un sur deux) disposent de l'Internet mobile en mai 2016. Là aussi, SFR est en retard par rapport à ses concurrents.

La 4G, elle, n'a que comme objectif une couverture de 40 % de la population chez chaque opérateur à la mi-janvier 2017. Orange est le plus en avance avec déjà 35 % de la population couverte selon l'Arcep tandis que Bouygues et SFR sont à la traine (17 % et 13 % respectivement).

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis