Douche froide pour l’Allemagne : 1% de croissance en 2015

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 5 décembre 2014 à 8h24

Le miracle allemand s'est révélé n'être qu'un rêve : la Bundesbank, la banque centrale allemande, vient de diviser tout simplement par deux les prévisions de croissance du pays pour 2015. De 2%, celle-ci passe à 1%... soit la même prévision de croissance que le gouvernement espère pour la France.

Toutes les prévisions de croissance allemandes revues à la baisse

Rien ne va plus pour Angela Merkel. Alors que l'Allemagne fait la maline et veut imposer sa vision des choses en Europe, rien ne se passe comme prévu. Pour 2014, la Bundesbank a revu à la baisse la croissance du pays, de 1,9% prévus en juin à seulement 1,4%. C'est mieux que la France, certes, mais c'est loin de ce qui était attendu.

Et pour les années à venir les pronostics ne sont pas plus roses. Pour 2015 la banque centrale allemande s'attend à une croissance de 1% soit la moitié de ce qu'elle prévoyait avant. Et pour 2016 ? Idem : alors que la Bundesbank s'attendait à 1,8% de croissance, elle ne table plus que sur 1,6% de croissance du PIB.

L'Allemagne pas mieux que la France ?

Ce qui est intéressant est que l'Allemagne, en 2015, ne fera pas mieux que la France. En tout cas pas mieux que ce qu'espère le gouvernement pour la France puisque François Hollande et son équipe tablent également sur 1% de croissance du PIB en 2015. C'est d'ailleurs sur cette hypothèse qu'a été créé le budget pour l'année à venir.

Un espoir qui n'est toutefois pas partagé par la Commission Européenne qui estime à seulement 0,7% la croissance de l'Hexagone pour 2015. L'Insee, elle, table sur encore moins : 0,5%.

la bundesbank a revu à la baisse la croissance allemande

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis