Amendes : les vélos bientôt verbalisés comme les voitures ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 8 décembre 2014 à 12h19

Les cyclistes vont bientôt perdre leur statut d'intouchables par les forces de l'ordre. Jusqu'à présent ils ont un sentiment « d'impunité » face aux amendes malgré leurs infractions. Mais le CNSR (Conseil National de la Sécurité Routière) estime intéressant le système mis en place à Strasbourg depuis 2012 où les cyclistes écopent d'amendes minorées. Selon Le Parisien, ce dispositif pourrait être étendu à toute la France.

A Strasbourg les cyclistes ont des PV

Aussi étonnant que cela puisse paraître, c'est bien le cas. La police de Strasbourg donne des amendes aux cyclistes qui ne respectent pas le code de la route... comme aux automobilistes. Mais les amendes, heureusement, sont plus légères : 50% du prix de l'amende normale... et pas de points retirés sur le permis, forcément.

Installé en novembre 2012, ce dispositif fonctionne et quelques 833 PV, soit environ un par jour, ont été dressés. Avec un impact direct sur le nombre d'accidents, selon le CNSR : ils ont été réduits de 37%, passant de 108 à 67.

Un résultat objectif dont l'origine, toutefois, est contesté : depuis 2012, en effet, la ville de Strasbourg a construit quelques 110 kilomètres de pistes cyclables ce qui a sans doute amélioré la sécurité des cyclistes et réduit le nombre d'accidents.

Des amendes pour les cyclistes dans toute la France

Malgré ces critiques, le CNSR estime que ce dispositif est une bonne chose car les cyclistes pensent être au-dessus des lois : 44% d'entre eux sont convaincus qu'ils ne vont pas se prendre une amende malgré leurs infractions.

Or, le nombre d'accidents chez les cyclistes augmente : en 2013 143 cyclistes ont perdu la vie et selon le CNSR ce nombre devrait augmenter de 6% en 2014. Il est donc temps de prendre des mesures.

Mettre sur la tête du cycliste l'épée de Damoclès de l'amende, comme l'a déjà l'automobiliste, pourrait avoir un effet dissuasif intéressant. Et puis, en plus, ça fera une petite rentrée d'argent dans les caisses de la ville.

les vélos bientôt verbalises comme les voitures

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Amendes : les vélos bientôt verbalisés comme les voitures ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis