Déficit commercial : un niveau record atteint en mars 2022

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 11 mai 2022 à 16h21
Deficit Commercial Record Mars 2022
11.5 milliards €Selon les douanes françaises, le déficit commercial de la France s'établit à 11.5 milliards d'euros, un record.

Les douanes françaises viennent de publier les chiffres des exportations et des importations pour le mois de mars 2022. Le bilan est sans appel : le déficit de la balance commerciale est à un niveau inédit.

11,5 milliards d’euros de déficit

C’est un nouveau record dont la France se serait bien passé : selon les douanes françaises, le déficit de la balance commerciale atteint un seuil record. Le chiffre : 11,5 milliards d’euros de déficit entre les produits importés et les produits exportés pour le mois de mars 2022. En clair, le pays est largement dépendant de son commerce pour acheminer des dizaines de produits vers l’hexagone. Le montant avait déjà dépassé la barre des 10 milliards au mois de février 2022, avant de grimper encore un peu plus le mois d’après.

Sur une année, le déficit entre les exportations et les importations atteint 100 milliards d’euros, là-aussi c’est du jamais vu. La balance commerciale subit de plein fouet la hausse de certains produits vitaux mais non produits en quantité suffisante en France. L’exemple le plus frappant : le pétrole. Depuis plusieurs semaines, les prix s’envolent lors des importations et à la pompe.

Les exportations en baisse

Depuis le début de l’année, l’inflation mondiale et la guerre en Ukraine font exploser le prix des énergies. Plus elles sont importées, plus elles pèsent sur le résultat de la balance commerciale. La hausse du déficit peut aussi s’expliquer, selon les douanes, par la différence entre l’augmentation des prix des importations et celle des exportations. Les premières ont pris 5%, les secondes que 2%.

Enfin dernière explication : les exportations se sont moins bien portées sur le mois de mars 2022. C’est en effet la première fois depuis le début de l’année 2021 qu’elles ont baissé. Tous ces paramètres mis bout à bout contribuent à accentuer le déficit commercial.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Laisser un commentaire

* Champs requis