Le déficit commercial plombé par la crise sanitaire

Par Olivier Sancerre Modifié le 10 août 2020 à 9h16
Deficit Commercial France Deuxieme Trimestre 2
3,7 MILLIARDSLes importations de masques chirurgicaux ont creusé la balance commerciale de 3,7 milliards d'euros.

Le confinement a creusé le déficit commercial de la France au deuxième trimestre, notamment en raison des importantes commandes de masques chirurgicaux provenant de Chine.

Alerte rouge : le déficit commercial s'est fortement creusé au deuxième trimestre. Même si les Français ont réduit leur consommation pendant la crise sanitaire et que les importations se sont contractées de 20,7% entre mars et juin, les entreprises françaises ont enregistré une baisse encore plus forte des exportations (-28,9%). Le bilan trimestriel des Douanes est particulièrement mauvais : le déficit commercial a atteint 20,4 milliards d'euros, soit 6,9 milliards de plus qu'au premier trimestre. Il faut remonter au premier trimestre 2011 pour observer un déficit plus important (il s'établissait à l'époque à 20,5 milliards d'euros). Sur le seul mois de juin, le déficit s'établit à 8 milliards, un record selon les Douanes : « Le redressement des importations étant un peu supérieur à celui des exportations, le déficit continue de s'accroître pour atteindre un nouveau record mensuel », relève le rapport.

Les masques chinois pèsent sur la balance commerciale

Une des caractéristiques uniques du deuxième trimestre 2020 est l'importation massive de masques chirurgicaux provenant de Chine, dont la facture représente 3,7 milliards d'euros. On comprend mieux pourquoi le gouvernement tient tant à relancer la fabrication de masques en France. Les exportations françaises sont en recul dans de nombreux secteurs, à commencer par celui des transports qui, globalement, dégringole de 59,9%. Les produits aéronautiques et spatiaux chutent encore plus profondément, de 64,2%. Les produits automobiles, d'équipements et de bateaux s'effondrent également. L'agriculture et la pharmacie, qui ont exporté pour respectivement 4 et 8,4 milliards d'euros de biens, sauvent un peu la mise.

Moins de pétrole

Seul point positif si on peut dire : les besoins en approvisionnements pétroliers se sont fortement contractés, ce qui permet au déficit énergétique de se réduire de 3,9 milliards d'euros. Les résultats du premier semestre montrent un déficit commercial de 34 milliards d'euros, soit 5 milliards de plus qu'au même semestre de l'an dernier. Les Douanes notent une reprise des échanges en mai, avec des exportations en progression de 4 milliards, puis de 4,7 milliards en juin. Mais les importations augmentent encore plus vite (+6,5 et +5,2 milliards).

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Le déficit commercial plombé par la crise sanitaire»

Laisser un commentaire

* Champs requis