Déménagement : l’Ile-de-France reste la principale destination

Par Anton Kunin Modifié le 17 mars 2021 à 8h39
Demenagement Salaries Emploi Chomeurs Travail Opportunite
25%L'achat d'un bien immobilier reste le principal motif de déménagement (24%).

La majorité des Français qui déménagent choisissent comme destination l’Ile de France (15%), devant la Provence Alpes Côte d’Azur (13%), la Nouvelle Aquitaine (11%), le Grand Est (10%) et l’Auvergne Rhône-Alpes (10%), révèle un sondage réalisé par Les déménageurs bretons.

Déménagement : la Provence Alpes Côte d’Azur connaît un engouement subit

Autant certains Franciliens peuvent détester l’Ile-de-France pour ses bouchons et rames RER bondées, autant certains provinciaux rêvent d’y vivre. Selon un sondage réalisé par Les déménageurs bretons, la majorité des personnes qui déménagent choisissent l’Ile-de-France (15%). Les régions connues pour leur cadre de vie agréable et/ou leur coût de vie moins élevé, telles que la Provence Alpes Côte d’Azur (13%), la Nouvelle Aquitaine (11%), le Grand Est (10%) et l’Auvergne Rhône-Alpes (10%), n’arrivent qu’après.

À noter que les velléités de déménagement vers la Provence Alpes Côte d’Azur se sont renforcées en 2020 : cette région n’était qu’au 7eme rang du classement en 2019, elle est désormais la deuxième destination la plus convoitée. L’Occitanie, au contraire, passe de la deuxième place en 2019 à la sixième en 2020.

Ces réponses font écho à celles obtenues par la plateforme française de réservation de déménageurs Nextories : une majorité des Français qui ont le projet de déménager visent une métropole ou un centre urbain (28%), devant la périphérie d’une métropole ou d’un centre urbain (21%) et, en dernier lieu, la campagne (16%). La plupart des sondés souhaitant déménager comptent le faire dans le même type de villes que celles où ils habitent actuellement.

L’exode des Franciliens s’est amplifié en 2020

Mais cela ne veut pas dire que l’exode des Franciliens a complètement disparu. Bien au contraire, le confinement semble l’avoir accéléré. Toujours selon cette étude de Nextories, les déménagements de plus de 100 km au départ de Paris ont augmenté de 49% dans les 3 mois suivant le déconfinement (de juin à août 2020) par rapport à la même période en 2019.

Les Franciliens qui déménagent optent surtout pour l'agglomération marseillaise : elle comptabilise à elle seule environ 10% des départs, détrônant la région bordelaise, qui enregistre ses premières baisses depuis des années. Si l’Auvergne-Rhône-Alpes, l’Occitanie et le Grand Est attirent les Franciliens, 14% des Franciliens choisissent de changer de département ou de commune… tout en restant dans l’Ile-de-France !

Laisser un commentaire

* Champs requis