Dépenses professionnelles : un bond sur le carburant et les frais en télétravail

Par Anton Kunin Publié le 13 avril 2022 à 17h25
Location Voiture Frais Professionnels Teletravail Expensya
41%En 2021, les frais de péages encourus par les salariés se sont inscrits en hausse de 41% par rapport à 2019.

Si les montants des frais professionnels présentés par les salariés à leurs employeurs ont diminué sur l’essentiel des postes de dépenses, le montant des frais liés au carburant et au télétravail a explosé en 2021, nous apprennent le spécialiste de la gestion des dépenses professionnelles Expensya et l’Association Française du Travel Management (AFTM).

Les salariés ont moins loué de voitures, alors même que le coût final de ces locations a explosé

En 2021, les salariés français ont moins pris l’avion et le train pour leurs déplacements professionnels. Le nombre de voyages en avion a chuté de 64% par rapport à 2019, et les frais associés de 51%. Le nombre de voyages en train a reculé de 12%, et le montant associé de 4%. En revanche, les déplacements en voiture se sont intensifiés, conséquence : le nombre de notes de frais correspondant aux frais de carburant a augmenté de 24%, tandis que leur montant s’est envolé de 41%.

Concernant les locations de voitures, le constat est intéressant : si le nombre de locations a baissé de 18%, les frais associés ont bondi de 13%. En effet, la location d’une voiture est un service dont le coût progresse à la vitesse Grand V. Le comparateur de location de voiture Carigami dévoilait en mars 2022 que le coût de ce service avait déjà connu une hausse de 35% en 2021 à cause de la pénurie de voitures disponibles. Carigami anticipe par ailleurs une hausse de 60% du coût total d’ici fin 2022, par rapport à 2021.

Le montant des frais encourus en télétravail a plus que doublé par rapport à 2019

Comme on pouvait s’y attendre, les réservations d’hôtels pour des voyages d’affaires enregistrent une baisse de 15% par rapport à 2019 et une baisse de 20% en montant. Sur les restaurants, la tendance est plus intéressante : le nombre d’additions est en hausse de 6%, tandis que les montants dépensés sont en baisse de 9%.

Mais la véritable hausse, tant de factures que de dépenses, a concerné en 2021 les frais encourus en télétravail. Le nombre de dépenses présentées s’est inscrit en hausse de 110%, tandis que leur montant a bondi de 104%. Dans cette catégorie, on trouve en effet des frais auxquels les entreprises ne faisaient pas face avant l’épidémie de Covid-19, ou alors de façon très marginale : l’aménagement du bureau à domicile, l’achat de matériel pour télétravailler (ordinateur portable, casque, scanner…), factures d’électricité et de chauffage au prorata de la surface du logement dédiée au télétravail, abonnement Internet...

Laisser un commentaire

* Champs requis