Des collectionneurs s’offrent des voitures rarissimes pour 300 millions de dollars

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 22 août 2017 à 11h26
Aston Martin 1151525 640
22,5Une Aston Martin de 1956 s'est vendue à 22,5 millions de dollars.

Certaines des voitures d'exception à vendre n'avaient quasiment pas de kilomètres au compteur, et rejoindront directement un nouveau garage.

La Rolls des ventes

Le week-end dernier, un rendez-vous unique au monde a eu lieu à Pebble Beach, près de San Francisco, aux Etats-Unis. Le Monterey Classic Car", une vente aux enchères de véhicules d'exception, a réuni la fine fleur des collectionneurs de voitures. De nombreux records ont été battus.

Au total, les amoureux de bolides rarissimes ont dépensé 317 millions de dollars, soit 12 % de plus qu’initialement prévu, selon un article de Bloomberg.

Ainsi une Aston Martin DBR1 datant de 1956 s’est vendue à 22,5 millions de dollars. Un McLaren F1 Coupe de 1995 a trouvé preneur pour la modique somme de 15,6 millions de dollars, et plusieurs Ferraris d’exception rejoindront le garage de nouveaux propriétaires ayant déboursé entre 8,3 et 14,5 millions de dollars.

Concours d'élégance

Une rarissime Porsche 917K, produite à 25 exemplaires et ayant servi à Steve McQueen dans le film Le Mans de 1971, a elle aussi été vendue pour une somme astronomique, 14 millions, ce qui permet au prototype allemand de détenir désormais le record du modèle Porsche le plus onéreux jamais vendu aux enchères.

Parallèlement à ces ventes, était organisé un concours d'élégance de vieilles voitures. Organisé depuis 1950 en bordure du Pacifique, ce show à l'américaine a décerné cette année son Best of Show à une Mercedes S Barker Tourer appartenant à un grand collectionneur américain.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis