Détecteurs de fumée : seulement un tiers des logements équipés

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 9 janvier 2017 à 9h00
Detecteur Fumee Daaf Obligatoire Loi Sanctions Incendie
15 EUROSOn trouve des détecteurs de fumée aux normes françaises pour moins de 15 euros dans le commerce.

L’obligation d’avoir un détecteur de fumée dans un logement est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Désormais, en France, tout logement doit avoir au moins un détecteur de fumée (Daaf) afin de prévenir les occupants en cas d’incendie et ce que le logement soit loué ou qu’il soit habité par les propriétaires. Mais un an après, l’obligation est loin d’être respectée.

Un peu plus d’un tiers des logements sont équipés de détecteur de fumée

Un sondage mené entre le 16 et le 19 décembre par le site Yougov pour le site de bricolage SuperMano dévoile le taux d’équipement des logements en termes de détecteur de fumée. Les logements loués sont aussi mal lotis que les logements habités par leur propriétaire : selon le sondage, 37 % des locataires déclare avoir un détecteur de fumée chez lui. Il reste donc près de 2 logements sur 3 qui ne sont pas aux normes.

Les propriétaires occupants sont encore moins respectueux de l’obligation puisque seulement 33 % déclarent avoir acheté et installé un détecteur de fumée. À ceux-là il faut ajouter les 3 % ayant fait installer le détecteur de fumée par un professionnel et les 1 % l’ayant fait installer par un ami, soit 37 % en tout. Là aussi, 2 logements sur 3 n’ont donc pas de Daaf.

Le détecteur de fumée ? Inutile pour 4 français sur 5

Le message du gouvernement concernant le risque d’incendie domestique, il s’en déclare, selon le Ministère de l’Intérieur, un toutes les 2 minutes en France, ne semble pas être bien passé. Seulement 20 % des interrogés, soit 1 français sur 5, estiment qu’un Daaf est utile ce qui explique pourquoi autant de logements n’en soient pas équipés.

Au-delà des risques de conflit avec les assureurs en cas de sinistre, la loi ne prévoit pas de sanction pénale pour les propriétaires occupants en cas d’absence de détecteur de fumée dans le logement. Pour les propriétaires bailleurs, par contre, l’absence d’installation leur fait encourir des sanctions pénales… alors qu’un détecteur de fumée ne coûte que quelques dizaines d’euros en moyenne (attention à bien vérifier que le détecteur soit aux normes françaises, normes sanctionnées par le logo NF).

La loi a rendu obligatoire l’installation d’un détecteur de fumée (au minimum) dans chaque logement et un par étage (au minimum) en cas de logement ayant plusieurs niveaux le 1er janvier 2016.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio