Entreprises : moins de difficultés d’approvisionnement, mais des recrutements qui restent difficiles

Par Anton Kunin Modifié le 10 août 2022 à 9h02
Information D Entreprise Comment Evaluer Sante Financiere%20
30%En juillet 2022, 30% des entreprises du secteur du bâtiment déclaraient envisager d'augmenter leurs prix en août 2022.

Pour le troisième mois consécutif, les chefs d’entreprise déclarent un recul des difficultés d’approvisionnement. Toujours est-il que les difficultés de recrutement demeurent, surtout dans les services aux entreprises, apprend-on de la dernière enquête mensuelle de conjoncture de la Banque de France.

Un quart des entreprises environ ont augmenté leurs prix de vente en juillet 2022

Après des mois marqués par des ruptures de stock et la désorganisation de l’activité qui s’en est suivie, les difficultés d’approvisionnement pèsent moins sur les entreprises françaises. En juillet 2022, la part des chefs d’entreprise qui jugent que les difficultés d’approvisionnement ont pesé sur leur activité a diminué dans l’industrie (57% en juillet, après 59% en juin) et plus encore dans le bâtiment (48%, après 52%), nous apprend la Banque de France dans sa dernière enquête mensuelle de conjoncture (environ 8.500 entreprises ou établissements interrogés entre le 21 juillet et le 3 août).

Ces difficultés d’approvisionnement poussent certains chefs d’entreprise à augmenter leurs prix de vente, même si ce choix est désormais fait moins souvent. En juillet 2022, 25% des chefs d’entreprise dans l’industrie manufacturière déclaraient avoir augmenté leur prix de vente. Cette proportion est particulièrement élevée dans l’agro-alimentaire, la chimie, l’industrie du bois, papier et imprimerie. Elle s’élève à 30% pour les entreprises du bâtiment et à 25% pour les services marchands.

Les difficultés de recrutement sont les plus prononcées dans les services techniques, la programmation et le nettoyage

Les difficultés de recrutement, quant à elles, restent. Parmi les dix secteurs présentant les plus fortes proportions de difficultés de recrutement en juillet 2022, sept correspondent à des activités de services aux entreprises : services techniques (architecture et ingénierie), programmation, intérim, services d’information et nettoyage sont les plus affectés. Dans l’industrie, les plus fortes difficultés de recrutement se situent dans l’aéronautique.

Globalement, en juillet 2022, l’activité a été quasi-stable dans l’industrie, a progressé dans les services marchands, notamment grâce à la vigueur des services à la personne, mais s’est contractée dans le bâtiment.

Laisser un commentaire

* Champs requis