Escroquerie financière : une affaire Madoff en Europe

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Matthieu Le Goaster Modifié le 25 juin 2013 à 13h30

Une escroquerie financière touchant près de dix pays européens a été révélée lundi 24 juin. Sept français ont été mis en examen pour avoir arnaqué près de 400 personnes en France, le tout pour un pactole avoisinant les 20 millions d'euros.

Des placements aux taux fantaisistes pour séduire les victimes

L'affaire a été rendue publique le 24 juin et l'identité des imposteurs est toujours inconnue. Ouest-France a révélé que vingt et une personnes ont été interpellées à travers l'Union Européenne et que sept français ont été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et blanchiment aggravé.

Les malfrats proposaient à leurs clients de placer des sommes allant de 5 000 à 300 000 euros à des taux pouvant atteindre 30 %. L'argent était déposé sur un compte aux Seychelles. Toutes les victimes n'ont pas encore été prévenues, et certaines sont encore convaincues de gagner prochainement beaucoup d'argent grâce à ce placement. Les premières arnaques ont eu lieu en Normandie en 2008 et l'escroquerie a rapidement pris de l'ampleur jusqu'à se répandre en Europe, en Allemagne notamment.

Le système était basé sur un principe simple : les personnes qui réclamaient leurs intérêts étaient payées avec l'argent des autres clients arnaqués.

Une enquête européenne pour enrayer l'escroquerie

Devant l'ampleur du phénomène, une enquête a été ouverte début 2012 par la justice française et reprise par l'agence judiciaire européenne, Eurojust. Le 17 juin dernier une opération simultanée a été menée dans plusieurs pays européens pour interpeller vingt et une personnes. A l'heure actuelle 400 victimes françaises ont été identifiées et le préjudice est estimé à 20 millions d'euros pour le moment.

Une affaire qui rappelle le scandale Madoff

Même si les sommes évoquées sont bien moins importantes (20 millions d'euros en Europe et 20 milliards pour l'affaire Madoff), cette escroquerie comporte de nombreux point communs avec l'une des plus grandes affaires financières de ces dernières années. En 2009, l'américain Bernard Madoff avait été condamné à 150 ans de prison pour avoir utilisé un système similaire avec un préjudice total de près de 20 milliards d'euros.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Né en 1993, Matthieu Le Goaster a validé un DUT Techniques de Commercialisation. Passioné par l'information et suivant un cursus commercial, Matthieu écrit des articles pour économiematin.fr.

Laisser un commentaire

* Champs requis