Voyager aux Etats-Unis : comment remplir le formulaire ESTA

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 16 janvier 2015 à 8h44

Depuis cinq ans, vingt-deux pays européens et cinq pays asiatiques sont agrées par les autorités américaines pour permettre à leurs resssortissants d'entrer dans le pays sans visa, pourvu qu'ils possèdent un passeport biométrique, et remplissent prélablement une demande en utilisant un formulaire spécifique : le formulaire ESTA.

Même en venant de ces pays amis, pour pouvoir voyager sans visa aux Etats-Unis, il faut montrer patte blanche, et remplir soigneusement la demande "ESTA" (pour "système éléctronique d'autorisation de voyager), qui pose un certain nombre de questions conditionnant l'autorisation d'entrée ou non sur le territoire américain sans visa. Il existe des sites d'aides au remplissage du formulaire esta. Ceux-ci vous guident pas à pas, pour vous permettre de comprendre les questions posées, parfois laconiques, et vous expliquent quoi répondre dans certains cas particuliers. Pas question en effet de répondre à côté, ou de faire une fausse déclaration, pour se débarrasser du problème ! Les demandes ESTA sont systématiquement analysées par ordinateur, puis révisées par des agents spécialisés, formés à détecter les incohérences. Vos informations sont par ailleurs recoupées avec celles dont disposent les autorités américaines eet les agences spécialisées sur des centaines de millions de citoyens dans le monde, depuis le "Patriot Act", qui donne des super pouvoirs aux agences de renseignement. D'autant que de nos jours, avec les réseaux sociaux, il serait bête d'écrire dans le formulaire ESTA quelque chose de différent de ce qui apparaît sur votre profil Linkedin, ou encore de ce que vous postez sur Facebook...

Avant de faire une demande ESTA, n'oubliez pas de bien vérifier que votre passeport est biométrique. Ceux délivrés aux ressortissants français depuis juin 2009 le sont forcément. A noter que les demandes ESTA permettent de voyager aux Etats-Unis pendant deux ans, sans qu'il soit nécessaire de les renouveler. En revanche, elles n'autorisent pas leurs détenteurs à s'installer aux Etats-Unis, il faut pour cela posséder une carte verte.