Facebook s’offre WhatsApp pour 19 milliards de dollars

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Publié le 20 février 2014 à 7h41

C’est la plus grosse acquisition du réseau social à ce jour : Facebook a offert 19 milliards de dollars à la société WhatsApp pour la racheter. Une offre qu’elle n’a pas refusée. Mais la Bourse est restée sceptique, surtout vis-à-vis du prix que Mark Zuckerberg a déboursé.

WhatsApp plus chère que Motorola ou Nokia

Fondée en 2009 avec un budget initial de 8 millions d’euros, WhatsApp a connu rapidement le succès. Un succès porté notamment par le modèle Freemium qui rend l’application gratuite la première année, le temps de vous rendre accro, puis payante. Pour un prix dérisoire : 0,72 euros par an (0,99 dollars).

Pourtant, 19 milliards de dollars, voilà qui semble faire beaucoup pour une application qui est utilisée par 450 millions de personnes. Car au final, ce prix est presque équivalent aux prix de rachat de Nokia et Motorola confondus.

Google s’était en effet offert Motorola en 2011 pour 12,5 milliards de dollars tandis que Microsoft avait mis la main sur Nokia pour 7,2 milliards de dollars. Ensemble, les deux géants des téléphones mobiles ont coûté 19,7 milliards de dollars à ceux qui les ont rachetées.

Dominer la communication sur mobile

Le rachat de WhatsApp rend claire la stratégie de Mark Zuckerberg et Facebook : la domination totale, ou presque, de la communication sur mobile, notamment au niveau des messageries instantanées.

Un secteur en plein développement et qui rapporte de plus en plus d’argent : la publicité sur mobile devrait bientôt dépasser, en valeur, celle sur les appareils fixes. Mais WhatsApp valait-elle un tel prix, à savoir 4 milliards de dollars en cash, 12 milliards de dollars en actions et 3 milliards de dollars de stock-options ?

La Bourse semblait, mercredi 19 février 2014, dire que non. Le titre de Facebook perdait en effet 2% après l’annonce de ce rachat.

Laisser un commentaire

* Champs requis