Fiat prend le contrôle intégral de Chrysler qui lui permet de survivre

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Publié le 2 janvier 2014 à 8h45

Le constructeur automobile italien Fiat a annoncé le mercredi 1er janvier 2013 avoir conclu un accord avec le syndicat américain Uaw pour le rachat de Chrysler. Fiat devient alors l’unique propriétaire du constructeur américain. Une prise de contrôle stratégique pour le groupe en grande difficulté.

4 ans après avoir été sauvée par Fiat, Chrysler sauve le constructeur de Turin

L’intérêt de Fiat pour Chrysler remonte à 2009 lorsque le constructeur américain avait choisi Fiat, alors en bonne santé, pour travailler à sa reprise après sa faillite. Fiat était alors entrée au capital de Chrysler pour 20% du total.

La réussite de Chrysler a convaincu Fiat de prendre encore plus le contrôle de la société américaine en 2011 quand elle décide de devenir actionnaire majoritaire. Fiat détient alors 48,5% du groupe ce qui lui permet de survivre.

Car entre temps, Fiat est touchée fortement par la crise économique et la chute du marché automobile en Europe. En 2013, par exemple, ce n’est que grâce à l’année record de Chrysler qui enregistre un bénéfice net de 1,23 milliards d’euros que le groupe italien n’est pas en perte.

Un rachat pour 2,65 milliards d’euros

Fiat avait depuis longtemps décidé de prendre possession de 100% de Chrysler mais l’entreprise italienne n’arrivait pas à se mettre d’accord avec l’actionnaire minoritaire, l’Uaw, pour un prix de vente. L’Uaw demandait 3,6 milliards d’euros à Fiat, un prix jugé trop élevé.

Avant Noël 2013, de nouvelles discussions avaient été lancée avec l’espoir de trouver un accord. Après plusieurs jours, un accord a bien été trouvé ce dont se félicitent Sergio Marchionne, directeur général délégué de Fiat ainsi que son président, John Elkan.

Au final, la rahcat de Chrysler ne coûtera que 2,65 milliards d’euros plus quelques 510 millions d’euros. Mais, surtout, Chrysler elle-même prendra en charge la majeure partie de son rachat en versant un dividende exceptionnel de 1,38 milliard d’euros à l’Uaw. Le reste, soit 1,27 milliard d’euros, sera versé par le groupe italien.

Aucun commentaire à «Fiat prend le contrôle intégral de Chrysler qui lui permet de survivre»

Laisser un commentaire

* Champs requis