Florange : Hollande is back

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 29 août 2013 à 8h26

La Syrie et Florange, même combat pour le président de la République. A tel point qu'il y retourne !

François Hollande revient à Florange

Le président s'y était engagé au mois de décembre dernier. Il fera son grand retour sur le site sidérurgique de Florange au cours de la seconde semaine de septembre, d'après une information révélée par RTL ce jeudi.


Mais cette fois-ci, cette visite ne devrait pas se dérouler dans les mêmes conditions qu'en février 2012, pendant la campagne présidentielle. A l'époque, tel un chef de guerre, il avait promis aux salariés d'Arcelor-Mittal, menacés de licenciement, qu'il ne les laisserait pas tomber. Mais les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent…

Les promesses non tenues du candidat Hollande aux salariés de Florange

Finalement, les hauts fourneaux du site mosellan avait été mis à l'arrêt à la fin du mois d'avril 2012, après plus de 20 mois de lutte sociale. Pus de 600 salariés du site avaient alors été licenciés. Une véritable mise à mort du site sidérurgique.

L'ambiance devrait donc être légèrement plus froide pour le président de la République, qui, à l'initiative des salariés de Florange, a désormais sa "stèle des promesses non tenues" érigée dans la commune voisine, Hayange.

La stèle de Force Ouvrière retirée du site Internet Ebay

Une stèle que le syndicat FO avait décidé de mettre en vente sur Ebay le 19 août dernier au prix d'enchères de 5 000 euros. Les fonds devaient être reversés pour moitié aux Restos du coeur, et au fonds d'aide sociale du syndicat.

L'annonce a étrangement été retirée du site Internet hier, jour où l'on apprit la visite du chef de l'Etat sur le site de Lorraine…

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis