Fréquentation hôtelière : -20% par rapport à 2019

Par Anton Kunin Modifié le 7 octobre 2021 à 11h15
Hotels Restaurants Conges Payes 1
20%En juillet 2021, la fréquentation des touristes britanniques, américains et canadiens a représenté 0,6 million de nuitées hôtelières, soit 20% environ du niveau de juillet 2019.

La fréquentation des établissements hôteliers français, tout en restant en dessous de ses niveaux d’avant-crise, se rattrape de manière honorable. En juillet 2021, les touristes y ont passé 18,9 millions de nuitées, contre 23,4 millions de nuitées en juillet 2019, nous apprend l’INSEE.

Les nuitées de non-résidents en baisse de 57% par rapport à juillet 2019

Après une chute vertigineuse des nuitées, le secteur hôtelier est en voie de rattraper le coup. En juillet 2021, les touristes (résidents et étrangers) ont passé 18,9 millions de nuitées dans les hôtels en France, contre 23,4 millions en juillet 2019. En d’autres mots, le nombre de nuitées a représenté 81% du celui d’avant-crise. Autant dire que, même s’il a encore du travail à faire pour revenir à son niveau d’avant-crise, le secteur est en train de rattraper le coup. La hausse est d’ailleurs sensible comparé à juillet 2020 : la fréquentation s’était alors établie à 65% de son niveau de juillet 2019.

Les établissements hôteliers continuent à souffrir de la forte chute de la clientèle étrangère. Il faut savoir qu’avant le Covid-19, les touristes en provenance du Royaume-Uni et d’Amérique du Nord constituaient les deux principales clientèles étrangères des hôtels (2,9 millions de nuitées hôtelières en juillet 2019, soit 31% de l’ensemble de la fréquentation étrangère). Or, en juillet 2021 leur fréquentation a représenté 0,6 million de nuitées hôtelières, soit 20% environ du niveau de juillet 2019. Toutes nationalités confondues, les nuitées des non-résidents se sont inscrites en retrait par rapport à juillet 2019 (57% de nuitées en moins), mais l’ampleur de la baisse a été moindre qu’en juillet 2020 (68% nuitées en moins à l’époque). La progression du tourisme des non-résidents en juillet 2021 provient d’ailleurs quasi-exclusivement des pays géographiquement proches (Belgique, Allemagne, Pays-Bas et Suisse), note l’INSEE.

Après les séjours en famille, les Français retrouvent du goût pour l’hébergement marchand

En revanche, même s’il n’est pas parvenu à compenser la désaffection des étrangers, le tourisme des résidents s’est montré particulièrement dynamique, battant un record de fréquentation avec 14,8 millions de nuitées hôtelières. Cela constitue la plus forte fréquentation de résidents pour un mois de juillet, note l’INSEE, qui recueille et analyse les chiffres de la fréquentation hôtelière depuis 2011.

Si les résidents constituaient 2/3 de la clientèle des établissements hôteliers avant l’épidémie de Covid 19, en juillet 2021, ils en ont représenté 80%. En juillet 2021, les résidents ont en effet effectué 123 millions de nuitées, contre 117 en juillet 2020 et 112 en juillet 2019). La saison estivale 2021 marque aussi le retour en grâce des hôtels : si à l’été 2020, les Français ont surtout logé chez des amis et de la famille, en juillet 2021, les nuits passées dans l’hébergement marchand ont dépassé leur niveau de juillet 2019.

Laisser un commentaire

* Champs requis