Gattaz : le prélèvement à la source ? « Une très mauvaise idée »

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 9 juin 2015 à 10h51
Gattaz Bercy Prelevement Impots Source Idee Gouvernement Emploi
8%Selon Pierre Gattaz il serait possible de faire baisser le chômage à 8% d'ici 2020 en levant les freins à l'embauche.

Le président du Medef revient à la charge contre le gouvernement en ce lundi 8 juin 2015 dans les colonnes du journal Les Echos. Outre la question des embauches, il tacle le nouveau chantier de Bercy : le prélèvement à la source. Au lendemain de l'annonce par le gouvernement qu'il sera mis en place avant 2018, Pierre Gattaz estime que c'est une "très mauvaise idée". Sur le court terme tout du moins.

Embaucher ? ça fait peur aux entreprises !

Interrogé par les Echos sur la promesse du Medef de créer "un million d'emplois", Pierre Gattaz se défend estimant que ce n'est pas de sa faute si les entreprises françaises n'embauchent pas. Il y a "des freins à l'embauche que nous avons identifié" et qu'il faut "lever".

Pour le président du Medef, c'est la seule limite. Car si les entreprises ont aujourd'hui "peur d'embaucher", faire sauter ces freins permettrait de créer "non pas 1 mais 2 millions d'emplois nets" d'ici 2020. De quoi faire baisser le chômage "de 10% à 8%" estime Pierre Gattaz dans Les Echos.

Le prélèvement à la source ? Oui mais non !

Mais le sujet d'actualité est bien entendu le prélèvement des impôts à la source. Déjà pratiqué par de nombreux pays du monde, notamment en Europe, il permettrait de réduire la fraude fiscale selon Bercy. Mais le système est très compliqué à mettre en place et peut avoir des répercussions imprévues dans le monde du travail.

Si Pierre Gattaz n'est pas contre, il estime que c'est "une bonne idée à terme", ce n'est sans doute pas le moment de faire cette réforme. "Un tel projet va ajouter de la complexité et un stress supplémentaire aux entreprises". C'est donc pour lui "une très mauvaise idée sur le court terme".

Mais le gouvernement est parti sur sa lancée et le prélèvement de l'impôt à la source devrait bel et bien voir le jour.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis