Artisanat : acceptez un contrat de génération et devenez patron !

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 19 décembre 2013 à 9h14

Tel est l'objectif du gouvernement qui veut faciliter les reprises d'entreprises, dans le secteur de l'artisanat.

Selon les informations révélées par Europe 1 ce jeudi, le gouvernement va donc lancer un site Internet présentant les formalités pour reprendre une entreprise de l'artisanat dont le patron actuel souhaiterait prendre sa retraite. Le site en question, pas encore en ligne, s'appellera transmettre-mon-entreprise.gouv.fr.

Un tier des entreprises en France ne trouve pas de repreneur

Avec une telle méthode, Jean-Marc Ayrault et son équipe espèrent faire repartir un secteur qui devrait voir 300 000 de ses entreprises être cédées dans les dix ans à venir, par un outil déjà existant, les fameux contrats de génération tellement mis en avant par l'équipe au pouvoir, ces derniers temps, dans le cadre de la lutte contre le chômage. Actuellement, un tiers des entreprises en France ne trouve personne pour reprendre le flambeau.

Un site Internet pour apprendre à céder/reprendre une entreprise

Le site du gouvernement, voulu par Sylvia Pinel, ministre du Commerce, s'adresse donc à la fois aux jeunes qui seraient tentés par l'aventure entrepreneuriale dans le secteur de l'artisanat, mais également aux patrons susceptibles de passer le relai, et qui trouveraient, via cette adresse Internet, toutes les informations nécessaires pour envisager une transition en douceur, et goûter ensuite les joies d'une retraite souvent bien méritée.

Le gouvernement mise toujours sur ses contrats de génération

Concrètement, un contrat de génération réduit les charges d'un employeur qui embaucherait un jeune de moins de 26 ans, tout en gardant dans l'entreprise un senior de plus de 57 ans, chargé de lui enseigner son savoir, et lui faire part de son expérience. Le gouvernement a affiché l'objectif de faire signer 100 000 contrats d'ici 2014.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Artisanat : acceptez un contrat de génération et devenez patron !»

Laisser un commentaire

* Champs requis