Carburants : gazole et essence en route pour leurs plus hauts historiques

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 27 août 2013 à 5h43

Les vacances sont peut-être terminées mais la hausse des prix des carburants, elle, continue de plus belle. Le gazole s’est vendu à des prix élevés, la semaine dernière, des prix que l’on n’avait pas vus depuis le milieu du mois d’avril 2013. Et la situation pourrait empirer dans les semaines à venir.

Essence et gazole de nouveau en hausse

La hausse des prix du gazole et de l’essence font suite à la hausse du prix du baril de pétrole Brent sur le marché londonien, hausse qui survient malgré le développement des carburants issus de l’exploitation non conventionnelle (huile de schiste), les Etats-Unis n’ayant pas encore réellement entamé leur projet d’exportation.

Du coup, le prix à la pompe a augmenté d’un centime en une semaine, quel que soit le type de carburant en question. Le gazole affichait un prix de 1,3552 euro le litre tandis que l’essence continue d’afficher un prix supérieur d’une vingtaine de centimes environ.

L’essence sans plomb 95 s’est vendue à 1,5480 euro le litre la semaine dernière et l’essence sans plomb 98 à 1,6128 euro par litre. Des montants que l’on n’avait plus vus en France depuis des mois. Une dépense en plus pour les ménages, surtout en cette période de retour de vacances qui précède les dépenses de la rentrée.

Les prix sont encore loin du record historique

Si cette hausse a de quoi inquiéter, il reste de la marge avant d’atteindre les niveaux les plus hauts jamais enregistrés en France qui date de 2012. Cette année-là, les prix à la pompe affichaient une dizaine de centimes de plus qu’actuellement.

La marge avant d’atteindre ces records, établis en avril 2012 pour l’essence et en août 2012 pour le gazole, reste toutefois faible et il existe un véritable risque pour qu’ils soient battus cette année. Il est difficile de prévoir si cette hausse du prix des carburants a été purement ponctuelle ou si elle est le premier signe d’une nouvelle hausse conséquente.

Le prix du baril de Brent a augmenté de 2 euros

Tout se joue sur le marché du Brent qui a vu le prix du baril de pétrole augmenter de 2 euros la semaine dernière passant de 81 à 83 euros. Si cette hausse continue, les prix à la pompe pour essence et gazole vont faire de même, entraînant une dépense supplémentaire pour les ménages français.

Le marché de Rotterdam, marché du gazole et de l’essence hors taxes, n’apporte pas de bonnes nouvelles puisque les prix de ces carburants sont eux aussi au plus haut.

Une ultérieure hausse du prix des carburants en France serait une mauvaise nouvelle alors que la fin de la crise économique dans le pays se fait attendre et que le gouvernement a déjà prévu une hausse de la TVA pour le premier janvier 2014.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis