Immobilier : les offres de location en chute libre

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 23 mars 2023 à 10h03
Vente Privee Immobilier Decote 1
74%Désormais, 74% des offres immobilières sur Leboncoin sont des ventes contre 65% il y a deux ans.

Les offres de location se réduisent en France. Les annonces concernent majoritairement des achats. Dans certaines grandes villes, la demande est supérieure à l’offre. Une situation qui commence à inquiéter.

Moins 13% en un an

Les Français veulent vendre et ne plus louer. Cette tendance se vérifie depuis plusieurs années maintenant, mais a tendance à s’accélérer depuis la pandémie de Covid-19. Les offres pour des locations sont de moins en moins nombreuses sur le marché de l’immobilier. À l’inverse, les offres pour des ventes sont en forte hausse. D’après une étude de la plateforme spécialisée Bien’Ici, l’offre locative a chuté de 13% sur un an, un gouffre. Si bien qu’aujourd’hui, sur Leboncoin, quasiment trois quarts des annonces sont des ventes immobilières.

Cette tendance est même encore plus marquée dans les grandes villes. Les appartements une pièce, recherché par les étudiants, sont devenus de plus en plus rares. Une baisse de 17.5% entre le premier trimestre 2021 et le premier trimestre 2022 est observée. Seules les offres pour des 5 pièces se maintiennent sur le marché.

Des conditions d’achat plus difficiles

Cette baisse de l’offre locative peut expliquer par des conditions d’achat moins favorables que par le passé. Les taux des crédits immobiliers sont en hausse après avoir été très bas, le prix des matériaux pour faire construire s’envole. Sans compter un marché très haut dans les plus grandes villes. Tous ces critères font que les locataires préfèrent temporiser pour le moment en gardant leur appartement. Mécaniquement, l’offre se réduit.

Autre phénomène : l’adoption de la loi climat et les dispositions concernant les passoires thermiques. Face à cette situation, les propriétaires vendent à tour de bras ces logements. Ils anticipent l’interdiction de location des appartements ou des maisons classées en F ou G entre 2025 et 2028.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.