Eau minérale : des bouteilles supprimées dans certaines grandes surfaces car trop chères

12 %
Selon Intermarché, le groupe Danone souhaiterait augmenter de 12% ses
tarifs.

Avec l’inflation, les grandes surfaces tentent de limiter la hausse des prix pour ne pas faire fuir les clients. Le groupe Intermarché vient de prendre une décision radicale concernant certaines eaux minérales. Elles ne sont plus vendues car jugées trop chères. 

Fini les eaux du groupe Danone

Tous unis contre la vie chère, le slogan des magasins Intermarché n’a jamais aussi bien porté son nom. L’enseigne vient d’annoncer la fin des eaux minérales Danone dans ses rayons. La raison : le prix à payer par le consommateur est jugé trop cher en cette période de forte inflation. Ainsi, dans la plupart des grandes surfaces, les rayons commencent à se vider et ne sont plus réapprovisionnés. Une petite révolution, les eaux du groupe Danone représentent une belle part du volume écoulé chaque mois. 


Les eaux Volvic, Evian ou encore Badoit sont amenées à disparaître progressivement des magasins Intermarché dans les prochains jours. À la place, le consommateur aura le choix parmi d’autres eaux dont le prix est plus compétitif. Ces dernières ont chipé la place dans les rayons. 

Danone met en avant l’inflation

Après cette annonce, le groupe Danone a dû s’expliquer. Il met en avant l’envolée des prix pour justifier l’augmentation du prix des bouteilles. Les principaux postes de dépenses pour acheminer les packs d’eau dans les grandes surfaces explosent. Par exemple : le transport. 


Ce n’est pas la première fois que l’enseigne supprime des produits à cause de leur prix. Intermarché l’avait déjà fait pour la marque Andros ou les cafés JDL. Selon les spécialistes de la grande distribution, le mousquetaire frappe fort pour montrer qu’il protège le pouvoir d’achat des ménages. Et qu’il n’est pas prêt à accepter des augmentations trop élevées. Reste à voir comment les consommateurs vont accueillir la nouvelle. 


A découvrir