Hydrogène : EDF veut devenir un leader européen d’ici 2030

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 29 novembre 2022 à 9h22
Hydrogene Edf 2030 Leader Energie
3 gigawattsLes trains pourraient, dans le futur, rouler à l'hydrogène.

L’hydrogène va devenir une énergie incontournable dans la transition écologique. Elle permet de compenser les faiblesses de l’électricité dans certains secteurs. Pour s’y préparer, EDF annonce des investissements. Objectif : être le leader européen en 2030.

Une capacité de production de 3 gigawatts

EDF l’a bien compris, l’avenir de l’énergie passe par l’électricité. Elle va révolutionner les usages dans beaucoup de secteurs. Problème pour certains d’entre-deux, ce ne sera pas possible. Cela concerne les mobilités lourdes ou encore l’industrie. Pour compenser ses faiblesses, l’hydrogène apparaît comme l’une des solutions.

Pour ne pas louper le coche, EDF va investir entre 2 et 3 milliards d’euros dans la filière. Lors d’une conférence de presse, le patron de l’entreprise, Jean-Bernard Lévy affirme qu’EDF doit devenir « le leader de la production de l’hydrogène 100% bas carbone en 2030 ». Pour cela, l’objectif est d’atteindre une capacité de production de 3 gigawatts d’hydrogène. L’entreprise entend bien devenir l’entreprise référence en Europe.

EDF va encore s’endetter

L’énergéticien est engagé dans la production d’hydrogène depuis plusieurs années. Tout passera par sa filiale Hynamics, cette dernière a été créée il y a 3 ans. Pour créer cette énergie, EDF mise sur le processus dit d’électrolyse de l’eau. Pour faire simple, produire de l’hydrogène à partir d’eau et d’électricité. Pour le moment, la majorité de la production est issue d’un procédé à base de gaz donc d’énergie fossile. L’idée pour EDF c’est bien de produire de l’hydrogène « vert ».

Reste que le montant de l’investissement interroge : 2 à 3 milliards, alors que les comptes d’EDF sont dans le rouge depuis des années. L’entreprise est endettée à hauteur de 43 milliards d’euros. Les mauvais résultats attendus pour l’année 2022, à cause des problèmes sur sa production nucléaire et du bouclier tarifaire pour contenir les hausses, devraient encore plomber les comptes. Pour compenser, l’État, actionnaire majoritaire d’EDF, annonce qu’il va mettre la main au portefeuille.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «Hydrogène : EDF veut devenir un leader européen d’ici 2030»

Laisser un commentaire

* Champs requis