#HairGate : l’iPhone 6 fait s’arracher les cheveux de ses utilisateurs

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 7 octobre 2014 à 11h10

Après le #BendGate, le #HairGate. Après l’Iphone 6 qui se plie, l’Iphone 6 qui arrache les cheveux de ses utilisateurs. Une nouvelle polémique plonge le dernier smartphone d’Apple dans la tourmente. Le téléphone arracherait cheveux et poils de barbe lors des communications téléphoniques.

Au prix minimum de 700 euros environ, cela fait cher l’épilation !

#HairGate : l'Iphone 6 arrache les cheveux

C’est pourtant le traitement de choc qu’ont subi nombre d’utilisateurs d’iPhone 6 dans le monde. En effet, sur les réseaux sociaux, de nombreux aficionados de la marque à la pomme se plaignent actuellement que l’iPhone 6 leur arracherait les cheveux et les poils de barbe, lorsqu’ils colleraient le smartphone à leur oreille, pour téléphoner.

Après le #BendGate, une nouvelle fausse polémique ?

Manifestant leur mécontentement sur Twitter via le hashtag #HairGate, les utilisateurs de l’Iphone 6 mettent en cause une petite rainure, celle située entre la vitre de l’écran, et la bordure en aluminium du téléphone. D’autres internautes dénoncent une fausse polémique, assurant que leur précieux smartphone n’est en rien responsable de leur calvitie précoce, ou du manque de pilosité sur la figure.

iPhone 6 : le grand détournement

Quoi qu’il en soit, l’iPhone 6 est sans nul doute le smartphone le plus mis en cause dans des polémiques autour de sa conception, qu’elles soient vraies ou fausses. Et à l’heure où certains s’en amusent, détournant des publicités pour illustrer ce #HairGate, Apple subit en revanche un nouveau bad buzz après les bugs de l'iOS 8 et le smartphone qui se plie, et pourrait avoir à s’en expliquer prochainement. Lors du #BendGate, la marque à la pomme avait ouvert ses centres de test pour prouver que son smartphone était solide. Qu’en sera-t-il pour ce nouveau problème ?

pub1

pub2

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis