Jean-Paul Delevoye a présenté sa démission

Par Anton Kunin Modifié le 16 décembre 2019 à 15h47
Jean Paul Delevoye
64.420 eurosEn 2019, Jean-Paul Delevoye a touché 64.420 euros en tant que président du think tank Parallaxe.

Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire aux retraites, vient de présenter sa démission, annonce Le Monde, qui a appris la nouvelle de ses sources au sein de l’exécutif.

Une démission malgré la confiance de l’exécutif

Jean-Paul Delevoye, très fragilisé après ses nombreuses omissions sur sa déclaration de conflits d’intérêts éventuels, a finalement décidé de jeter l’éponge. Selon les sources du Monde au sein de l’exécutif, le haut-commissaire est parti « de sa propre initiative ». L'Élysée précise que Jean-Paul Delevoye sera remplacé « dans les plus brefs délais ». Il va de soi qu’une nouvelle candidature pour le poste de haut-commissaire en charge des retraites sera difficile à trouver, tant le sujet est complexe.

Le samedi 14 décembre 2019, le Premier ministre Édouard Philippe témoignait encore de sa confiance envers Jean-Paul Delevoye, alors même que de nombreux responsables politiques, dont Alexis Corbière et Marine Le Pen, appelaient à sa démission. Toujours selon Le Monde, Emmanuel Macron a accepté la démission de Jean-Paul Delevoye « avec regret ».

En tout, Jean-Paul Delevoye avait 13 mandats, en plus de son poste au gouvernement

Les problèmes ont commencé pour Jean-Paul Delevoye après qu’il a envoyé à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) sa première déclaration, le 7 décembre 2019. Il y mentionnait une fonction rémunérée, à savoir celle de président de l’institut de réflexion sur l'éducation Parallaxe. Or, l’article 23 de la Constitution interdit aux membres du gouvernement d’avoir une activité professionnelle.

La pression de l’opinion est devenue insoutenable après que le 13 décembre 2019 Jean-Paul Delevoye a envoyé à la HATVP une déclaration rectifiée, dans laquelle il mentionnait un deuxième mandat rémunéré, mais surtout 11 mandats bénévoles, soit 10 de plus que dans la version initiale. Son poste jugé le plus problématique était celui d’administrateur bénévole dans un institut de formation de l'assurance, l'Ifpass.

Aucun commentaire à «Jean-Paul Delevoye a présenté sa démission»

Laisser un commentaire

* Champs requis