Lance Armstrong : le dopage va lui coûter cher

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 15 janvier 2013 à 10h12

Après être enfin passé aux aveux concernant ses problèmes de dopage, Lance Armstrong risque fort de passer… à la caisse !

Lâché par ses sponsors, déchu de ses sept titres de vainqueur du Tour de France, le coureur américain va désormais devoir rendre des comptes à ses débiteurs. En effet, l'article 1.2.073 du règlement de l'Union cycliste internationale (UCI) dispose expressément que "si un coureur ou une équipe perd la place qui lui a valu un prix [quelle qu'en soient les raisons NDLR], le prix doit être restitué dans le mois suivant à l'organisateur, qui procèdera à sa redistribution."

L'aveu de Lance Armstrong, devant les caméras d'Oprah Winfrey (une vidéo qui devrait être diffusée dans la nuit de jeudi à vendredi en France), pourrait bien lui coûter plus de 10 millions d'euros, un chiffre qui représente environ 10 % de sa fortune personnelle, estimée à 96 millions d'euros. Rajoutons également à cela les 115 millions d'euros de manque à gagner après la perte de ses sponsors.

Tout d'abord, la Fédération française de cyclisme veut faire payer l'ancien coureur. Elle lui réclamerait près de 3 millions d'euros pour les prix empochés après ses sept victoire de la Grande Boucle entre 1999 et 2005, ainsi que pour sa troisième place lors de son come-back de 2005. Cette somme comprend plusieurs volets : les primes qui récompensent ses victoires finales (450 000 euros par victoire), ses victoires d'étapes (8 000 euros par étape) ainsi qu'un récompense quotidienne (350 euros) pour s'être vêtu du fameux maillot jaune.

Armstrong est également lâché par ses assurances. La société SCA Promotions, avec qui l'équipe du coureur américain, l'US Postal, avait passé un contrat, réclame au champion déchu la somme de 7,5 millions d'euros dont cinq millions d'euros qui correspondent à la somme que Armstrong avait réclamé à la compagnie d'assurance à la suite du livre L.A. Confidentiel qui mettait à jour ces histoires de dopage, et 2,5 millions d'euros de dédommagements et de frais de justice que le coureur avait également réclamé auprès de l'assurance.

Enfin, pour couronner le tout, les médias se mêlent également de ce volet financier. Le journal britannique Sunday Times réclame au coureur la somme de 770 000 euros qu'il lui avait versé pour mettre fin aux poursuites judiciaires lancées par le Texan à la suite de la publication d'un article l'accusant de dopage.

A noter également que si un projet était intenté contre le sportif aux Etats-Unis, il encourrait jusqu'à trente ans de réclusion et plus d'un millions d'euros d'amende. Il serait peut être temps pour lui de doper son porte-monnaie car les temps vont être durs...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Lance Armstrong : le dopage va lui coûter cher»

Laisser un commentaire

* Champs requis