La Ligue 1 : la reprise en chiffres

50 %
50% des clubs de Ligue 1 sont sous « pavillon étranger »

Le championnat de France de football reprend ce week-end des 5,6 et 7 août. Voici les chiffres à connaître.

La Ligue 1 reprend le premier week-end d'août comme tous les ans. Mais le retour sur les terrains se fait avant pour ceux qui doivent, comme Monaco, passer par les phases préliminaires des Coupes d’Europe. Justement, si l’ASM se qualifie en Ligue des champions cela changera la donne pour le club de la Principauté : son effectif est évalué à 338 millions d’euros avant la fin du mercato où une arrivée de dernière minute est toujours possible...

50% des clubs de Ligue 1 sont sous « pavillon étranger »

Pour la saison 2022-2023, 50% des clubs de Ligue 1 sont sous « pavillon étranger » alors que les investisseurs étrangers n’étaient que deux dans les années 2010 : le Qatar à Paris et la Russie à Monaco. Parmi ces investisseurs, l'Américain John Textor, nouveau propriétaire de Lyon.Son arrivée pourrait bien permettre à l’OL de renouer avec la Ligue des champions. En tout cas, c’est l’objectif affiché. Les Gones possèdent le troisième budget de Ligue 1 (250 millions d’euros) et ont recruté des anciens joueurs de la maison : Tolisso et Lacazette. L'effectif du club rhodanien est évalué au total à 312 millions d’euros. Est-ce que ce sera la bonne formule ? Les ambitions annoncées sur le papier sont élevées, maintenant place au terrain et à la compétition.

Le PSG, premier budget : 700 millions d’euros annoncés

Et ces investisseurs sont une aubaine pour la Ligue 1 puisque, avec l’année 2020 marquée par la crise sanitaire, le déficit des clubs est estimé à 800 millions d’euros malgré les aides de l’Etat. Mais pour certains clubs, comme le PSG, l'avenir s'annonce plus radieux. En effet, le club de la capitale est sans surprise tout en haut du classement des budgets, à la première place et de loin, avec 700 millions d’euros annoncés pour cette saison 2022-2023. Le trio de tête formé par le PSG, l’Olympique de Marseille et l’Olympique lyonnais rassemble autant que les 17 autres clubs du championnat soit 1,2 milliard d’euros. Monaco est quatrième, juste derrière l’OM et l’OL avec 240 millions d’euros, mais bénéficie d'une autre fiscalité. Si le PSG est donc sur une autre planète, huit clubs affichent un budget inférieur à 50 millions d’euros dont l’AC Ajaccio, qui ferme la marche avec 22 millions d’euros. C’est moins que deux clubs de Ligue 2 : Bordeaux 40 millions d’euros et Saint Etienne à 30 millions. Et quand on sait que cette année quatre clubs vont descendre en Ligue 2, la lutte s'annonce serrée.

Sur les réseaux sociaux, la Ligue 1 se porte plutôt bien avec le PSG en locomotive : c’est le quatrième club européen avec 166 millions de followers tous réseaux confondus. Et avec quatre clubs à plus de 10 millions (Paris, Monaco, Marseille et Lyon) la Ligue 1 est même mieux placée que la Bundesliga, le championnat allemand (2 clubs). De côté des équipementiers, trois possèdent 50% des clubs : le trio Adidas (4 clubs), Puma (3 clubs) et Macron. Macron déjà présent dans le TOP 14 de rugby gagne du terrain en Ligue 1 avec 3 clubs.


A découvrir