Une manifestation de VTC les 28 et 29 mars 2022

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 16 mars 2022 à 18h04
Pexels Jackson David 3787149
75 centimes d'euroUber a annoncé une contribution exceptionnelle de 75 centimes d'euros par course pour tous les trajets.

L’intersyndicale nationale des VTC appelle à « une très grande manifestation nationale » les 28 et 29 mars 2022 « pour faire valoir (leurs) revendications » auprès du gouvernement.

Hausse des prix à la pompe

L’intersyndicale nationale des VTC (INV) a appelé à un mouvement de grève pour avoir accès à des « dispositifs efficaces ». En effet, l’absence de régulation du secteur d'activité conduit, selon l'INV, à « une machine à précarité ». « Cela a pour conséquence de favoriser l'émergence d'un marché de “faux droits” conduisant inévitablement à la formation de “faux prix” », explique l’intersyndicale dans un communiqué.

Selon l’Intersyndicale, la hausse des prix à la pompe aurait, elle aussi, un énorme impact sur le secteur d’activité. « Des centaines de milliers d'emplois sont concernés et menacés de disparaître », alerte l’INV. Selon l’intersyndicale, les prix pratiqués par les applications numériques de service de VTC augmenteraient les difficultés économiques auxquelles les chauffeurs de VTC font face. En effet, celles-ci baissent les tarifs en cours tout en augmentant les commissions « au détriment des chauffeurs et à la faveur des clients ».

Impact de la crise sanitaire

Selon l’organisation intersyndicale, la crise sanitaire et ses conséquences ont fortement « impacté et perturbé » le secteur d’activité des VTC. En effet, la crise sanitaire a fait que les clients ont disparu « dans une proportion massive ». « Depuis cette période, les revenus des chauffeurs privés fondent comme neige au soleil. De ce fait, ils n'ont pas pu dégager assez de trésorerie (...) », explique l’INV dans son communiqué.

Pour Ben Ali Brahim, secrétaire général de l’Intersyndicale nationale des VTC, « les chauffeurs VTC ne peuvent plus être pris entre le marteau et l’enclume ». Il demande une augmentation tarifaire tant au niveau du prix minimum des courses que du tarif horokilométrique. Pour contrer la hausse des prix du carburant, l’INV demande la « détaxation du carburant », ainsi que la mise en place d’un chèque énergie évolutif en fonction du cours des carburants.

Aucun commentaire à «Une manifestation de VTC les 28 et 29 mars 2022»

Laisser un commentaire

* Champs requis