Bref : Megaupload dopait les recettes du box-office

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 27 novembre 2012 à 8h21

Quand le site Internet pirate a fermé en janvier dernier, l’industrie du cinéma en a paradoxalement pris un coup. Et notamment les petits films, qui ont vu leurs recettes chuter… C’est du moins ce qu’affirment deux chercheurs, l’un danois, l’autre allemand, dans une étude publiée sur Première.fr. Shocking !

Après avoir épluché les recettes de 1 344 films sortis dans 49 pays sur une période de cinq ans, ils s’estiment en mesure d’affirmer, chiffres à l’appui, que si les recettes des blockbusters hollywoodiens ont plutôt augmenté depuis la fermeture du site Megaupload, celles des "petits" films –c’est-à-dire ceux projetés dans moins de 500 salles aux Etats-Unis- ont légèrement baissé depuis janvier 2012. De là à y voir un lieu de cause à effet, il n’y a qu’un pas, que les chercheurs osent franchir ! « Dans tous les cas, nous constatons que la fermeture de Megaupload a eu un effet négatif sur les recettes au box-office » écrivent-ils. Vraiment ? On peine tout de même à croire que les pirates dopent réellement le chiffre d'affaires de l'industrie du cinéma !

Leur raisonnement est simple : au lieu d’encourager les internautes à délaisser les salles de cinéma au profit de films téléchargés et regardés à la maison sur l’écran de l’ordinateur, Megaupload permettait en fait de faire connaître des petits films via le bouche-à-oreille, et d’inciter par là-même les gens à se rendre dans les salles obscures pour les visionner. En somme, le site de téléchargement illégal faisait office de « mécanisme servant à répandre l’information à partir d’un spectateur qui n’avait pas l’intention de payer à un spectateur qui avait l’intention de payer ».

Si ce raisonnement s’appliquait aussi à la musique, alors la très contestée Hadopi n’aurait plus vraiment de raison d’être… !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Bref : Megaupload dopait les recettes du box-office»

Laisser un commentaire

* Champs requis