Microsoft tente de relancer les tablettes sous Windows RT

Par Olivier Sancerre Modifié le 3 juin 2013 à 14h18

Microsoft n'a pas lancé qu'une version de Windows 8. Il y a évidemment la déclinaison pour les ordinateurs classiques propulsés par un processeur Intel, connue sous le nom de Windows 8 Pro. Mais il y a également une mouture destinée aux terminaux équipés de processeurs ARM, soit la vaste majorité des tablettes et smartphones. Hélas pour Microsoft, Windows RT est bien loin de connaître le succès.

L'éditeur s'est cassé les dents avec sa tablette Surface RT, lancée en octobre dernier en même temps que Windows, et qui ne s'est écoulée qu'à un million d'unités depuis ses débuts alors que Microsoft en a fait produire trois fois plus. À titre de comparaison, Apple a vendu 19,5 millions d'iPad rien qu'au premier trimestre de l'année. Windows RT compte pour moins d'1% sur le marché de la tablette, contre 40% pour l'iPad, d'après IDC.

Cette déconvenue n'est pas de nature à pousser les constructeurs tiers à s'embarquer dans le wagon de Windows RT qui souffre d'un gros problème : le système d'exploitation n'est pas compatible avec les logiciels sortis sous Windows 7 et précédents. Il faut en passer par une boutique d'applications dédiée qui ne comprend que 70.000 références pour le moment.

Histoire de pousser les feux sous ce Windows RT en sursis, Microsoft manie l'arme de la baisse de prix pour la licence du système d'exploitation. Ce faisant, l'éditeur espère que les constructeurs partenaires voudront bien multiplier les tablettes embarquant Windows RT. Cette baisse de prix concerne les tablettes de petites tailles, de 8 pouces et moins - la catégorie de produits la plus populaire actuellement.

Dans ce segment, Microsoft fait face à de redoutables concurrents : Google avec la Nexus 7, Samsung et ses Galaxy Tab, Apple avec l'iPad mini… La société basée à Redmond n'a pas publiquement précisé le tarif de cette licence, mais rien ne dit que cela soit de nature à relancer ce marché moribond : plusieurs des partenaires de Microsoft dans cette aventure (dont Samsung et HTC) ont abandonné cette déclinaison de Windows. En revanche, Asus a aujourd'hui présenté une tablette Windows RT, tandis que Dell et Toshiba ont des prototypes en préparation.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.