Affaire DSK : Nafissatou Diallo aurait touché seulement 1,5 million de dollars

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 21 janvier 2013 à 5h56

En décembre, la somme de 6 millions de dollars avait été évoquée. Patatras ! La femme de chambre qui accusait Dominique Strauss-Kahn de l’avoir violée dans une chambre de l’hôtel Sofitel à New-York ne se serait vue verser « que » le quart de cette somme, soit 1,5 millions. C’est du moins ce qu’affirme le Journal du Dimanche publié hier. Mieux, ce montant aurait été confirmé dans l’entourage de DSK, alors que celui de 6 millions avait été catégoriquement démenti par les intéressés.

Les deux parties ont finalement scellé un accord en décembre dernier après des mois de négociation, mettant ainsi fin aux poursuites pour agression sexuelle dont DSK faisait l’objet aux Etats-Unis. Comme d’habitude dans ce genre de transactions, une somme d’argent versée par l’agresseur présumé à sa victime présumée en guise de dédommagement permet à la justice américaine de clore le dossier à l’amiable.

À cette somme, il faut ajouter les indemnités qu'a versé à Nafissatou Diallo le New York Post, un tabloïd qui l'avait taxée de « hooker » (« pute »).

Même si l’ex-femme de chambre vient d'emménager dans une luxueuse résidence et va pouvoir, grâce à cet argent, offrir une meilleure vie à sa fille –« I want a better life for my child », aurait-elle dit au moment d’apposer sa signature en bas de l’accord dans le tribunal du Bronx à New-York-, elle ne va pas pouvoir garder l'intégralité du chèque pour elle. Elle doit en effet régler ses avocats, qui la défendent depuis plus d’un an et demi : 30% de la somme leur seront donc versés illico presto.

De son côté, DSK pourrait avoir besoin de contracter un emprunt auprès d'une banque ou auprès d'Anne Sinclair, son ex-femme, pour s'acquitter de cette somme.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Affaire DSK : Nafissatou Diallo aurait touché seulement 1,5 million de dollars»

Laisser un commentaire

* Champs requis