Noël : pourquoi ne pas louer son sapin ?!

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 28 novembre 2016 à 9h28
France Noel Chiffres Achats Internet
150Le business du sapin de Noël génère un chiffre d'affaires de plus de 150 millions d'euros.

Cela ne va pas faire les affaires des vendeurs de sapins de Noël, mais au moins, le geste est écologique !

Un business juteux

Chaque année, environ 6,5 millions de sapins de Noël se vendent, pour un chiffre d’affaires généré supérieur à 150 millions d’euros. La plupart sont cultivés dans l'Hexagone, le reste venant de Belgique ou du Danemark. Cette tradition est née au XVIe siècle dans l'Europe protestante. Reste que la France est une petite joueuse au regard de ses voisins européens : en Allemagne et en Autriche, environ 90 % des familles fêtent Noël autour d'un arbre naturel.

« Le sapin représente l'emblème des fêtes de Noël et reste l'élément central des réunions de famille à cette époque de l'année », explique Frédéric Rochette, directeur associé de l'entreprise, interrogé par Le Figaro.

Or une start-up baptisée Treezmas propose un service inédit : elle vous livre un arbre de Noël, avec ses racines et son pot (et même un prénom !). Et une fois les fêtes de Noël terminées, elle vient le récupérer à votre domicile. Direction une forêt, où l'arbre est replanté pour pouvoir continuer à grandir après les fêtes. Et rebelote l’année prochaine, où un autre arbre vous sera livré !

Le roi des forêts à la poubelle

Cela permet d’éviter de jeter son sapin aux ordures, comme le font chaque année 28 % des Français.

Une étude réalisée par Moneden.fr à Noël dernier révélait que le panier moyen consacré au sapin de Noël est d’environ 53 €. De plus, 48 % des consommateurs achètent ainsi leur sapin de Noël entre le 1er et le 9 décembre. Ils sont 34 % à l'acquérir entre le 10 et le 14 décembre (pic d'achat observé chaque année), 16 % entre le 15 et le 20 décembre.

Seulement 2 % de retardataires se ruent dans les magasins ou sur les jardineries en ligne pour acheter leur sapin entre le 21 et le 24 décembre.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis