L’optimisme de l’Insee pour la croissance française

Par Olivier Sancerre Modifié le 17 mars 2016 à 20h42
Shutterstock 134287412
9,9%Le chômage devrait se situer à 9,9% d'ici juin 2016.

La croissance française est en bonne voie, assure l'Insee, alors que les nuages sombres ne cessent de s'amonceler dans le paysage de l'économie tricolore. Les Bourses qui s'affolent, la crise chinoise… Tout cela n'ébranle pas l'optimisme de l'Institut, qui a de bonnes raisons de croire en la bonne fortune hexagonale.

L'Insee prévoit ainsi 0,4% de croissance au premier trimestre, et 0,4% au second. L'acquis de croissance devrait même se monter à 1,1% à la fin du premier semestre, même si la fin d'année devait se montrer nulle : c'est plus que durant toute l'année 2015. L'estimation de 1,5% du gouvernement semble donc en bonne voie de se réaliser.

Champagne

Certes, il n'y a pas de quoi sabrer le champagne : même avec un tel niveau de croissance, le chômage ne fait que baisser très légèrement. L'Insee prévoit ainsi un taux de 9,9% de chômage d'ici la fin du mois de juin — le même niveau que mi-2014. Difficile de s'en plaindre toutefois, après toutes ces années d'augmentation.

Consommation

Le moteur de cette croissance, c'est une fois de plus la consommation des ménages, en pleine forme. La consommation devrait progresser de 0,8% au premier trimestre, et de 0,4% au second grâce au retour des températures de saison (qui pousse à la consommation de vêtements) et au souvenir des attentats parisiens de novembre dernier qui s'efface petit à petit. Les entreprises aussi retrouvent des niveaux de marge d'avant crise : 32,5%, grâce à l'énergie bon marché et aux dispositifs mis en place par le gouvernement.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis