Emploi : lentement mais sûrement, les perspectives s’améliorent

Par Anton Kunin Modifié le 8 septembre 2020 à 18h53
Job Embauches Travail
24%Dans le secteur de la construction, la part des entreprises ayant le projet d'embaucher a progressé de 24% sur un trimestre.

Au quatrième trimestre 2019, les entreprises françaises devraient être plus nombreuses à embaucher. Mais, preuve que l’économie reste lourdement impactée, elles sont toujours moins nombreuses à anticiper des recrutements qu’à la même période en 2019, révèle ManpowerGroup dans une nouvelle étude.

Les embauches devraient rebondir dans le BTP, pas dans l’hôtellerie-restauration

L’horizon semble se dégager progressivement sur le front de l’emploi. Au quatrième trimestre 2019, la « Prévision Nette d’Emploi » calculée par ManpowerGroup atteint +3%. (Ce chiffre est le résultat de la soustraction entre le pourcentage d'employeurs anticipant une hausse de leurs effectifs et le pourcentage d’employeurs anticipant une baisse.) Toujours est-il que cet indicateur est en recul de -9 points par rapport au 4ème trimestre 2019, preuve que les difficultés des entreprises restent importantes.

Le secteur de la construction est celui qui affiche les prévisions les plus optimistes : sa « Prévision Nette d’Emploi » atteint +14%, soit une progression de 24 points par rapport au trimestre précédent, mais une diminution de -10 points en un an. Le secteur de l’hôtellerie-restauration affiche, lui, une « Prévision Nette d’Emploi » toujours négative (-6%), mais une progression record par rapport au trimestre précédent : + 47 points. Toujours est-il que ce chiffre est en recul de 19 points par rapport au quatrième trimestre 2019.

En fin d’année, les entreprises de taille intermédiaire seront les plus à même d’embaucher

Si les micro-entreprises affichent une tendance négative, dans les petites entreprises le rebond se fait bien sentir, avec une « Prévision Nette d’Emploi » de +5%, soit une progression de 20 points en un trimestre. Mais ce sont les entreprises de taille intermédiaire (50 à 249 salariés) qui affichent les prévisions d’embauche les plus favorables : +7%, un chiffre en progression de 15 points par rapport au trimestre précédent (mais un recul de -11 points en un an). Quant aux intentions d’embauche dans les grandes entreprises, elles ont fortement chuté en un an : leur prévision nette d’emploi (+3%) perd -23 points par rapport à 2019.

S’agissant des différences régionales, c’est dans le Centre-Ouest que les intentions d’embauche s’avèrent les plus positives, avec une « Prévision Nette d’Emploi » de +10%, soit 17 points de progression par rapport au troisième trimestre 2020. En région parisienne, la « Prévision Nette d’Emploi » reste nulle et affiche une baisse de -16 points en un an.

Aucun commentaire à «Emploi : lentement mais sûrement, les perspectives s’améliorent»

Laisser un commentaire

* Champs requis