PGL Major de Stockholm : le retour de l’eSport en présentiel !

Par Mathieu Sauvajot Publié le 4 novembre 2021 à 15h43
Eclypsia Rachat Jeux Video Esport France
2 MILLIONS €Au PGL Major de Stockholm le prix pour les gagnants est de 2 millions d'euros.

Si l’année 2020 fut particulièrement compliquée pour le monde du sport, son pendant numérique, l’eSport, ne fut guère épargné lui non plus. Habitués aux tournois en présentiel au sein d’enceintes dignes des plus grands évènements sportifs, les joueurs feront leur retour pour le plus grand bonheur des spectateurs, ainsi que dans l’espoir de remporter la somme de deux millions de dollars promise au grand vainqueur, ce dimanche 7 novembre 2021.

Pour ceux qui ne seraient pas familiers de l’eSport, le PGL Major de Stockholm est ce que l’on pourrait qualifier de coupe du monde de Counter Strike, jeu de tir en ligne opposant deux équipes de cinq joueurs.

Chaque année, des (un seul en 2021) Majors sont organisés entre des équipes du monde entier. Afin d’y participer, les concurrents doivent remporter d’autres compétitions mineures tout au long de la saison lors de tournois en LAN (en présentiel), dans le but d’obtenir le plus grand nombre de points possible et de compter parmi les 16 meilleurs, signe de qualification.

S’ensuit la formation de deux poules de huit équipes chacune, intitulées « challenger stage » et « legend stage ». La première faisant office de barrage, et permettant à quatre challengers d’aller affronter les legends, et de tenter de remporter une des huit places qualificatives en play-offs.

A la fin, le grand vainqueur de la compétition remportera un cash prize dont cette année, le montant a été très nettement revu à la hausse. D’une hauteur d’un million d’euros en 2019, il sera de deux millions d’euros en 2021, un record pour une compétition de Counter Strike.

A noter également qu’après l’annulation de l’ESL One de Rio en 2020 (Major) pour cause de covid, et une année de matchs de qualification exclusivement en ligne, l’ensemble du PGL Stockholm se déroulera bel et bien en présentiel au sein l’Avicii Arena, où les spectateurs pourront s’arracher les places vendues de 70€ à 90€ en moyenne, afin d’assister à la compétition une fois les play-offs commencés.

Souvent malchanceux, et plutôt malmenés lors des phases de qualifications, les français seront malgré tout représentés cette année grâce à Vitality, équipe entièrement tricolore (les cinq joueurs et l’entraineur), et tenteront de remporter enfin une victoire lors d’un Major.

D’autre part, si l’eSport laisse perplexe une part importante du grand public qui s’interroge sur la finalité de cette nouvelle discipline, et se demande parfois si celle-ci n’intéresserait-elle pas exclusivement un public très jeune, la réponse pourrait surprendre, mais une part toujours plus importante des français semble se passionner pour le gaming ainsi que l’eSport, comme le souligne les derniers résultats d’une étude signée Yougov.

En effet, 61% des Français affirment jouer aux jeux vidéo (la moyenne mondiale étant de 68%), tous supports confondus, et 18% des plus assidus admettent y passer 11 heures ou plus par semaine.

Mieux encore, il s’agirait du loisir préféré de près d’un tiers des Français, et 24% d’entre eux admettent suivre des influenceurs du domaine du gaming (contre 37% en moyenne à l’échelle mondiale).

Sachant qu’il n’y a qu’un pas à franchir afin de passer du monde du gaming à celui de l’eSport, on constate à quel point cette tendance à toutes les chances de continuer à progresser, à plus forte raison quand on sait que le domaine séduit toujours plus de millenials et les GenZ au fil des années !

Titulaire d’un Master de la Sorbonne, spécialisé dans les questions relatives à l’Amérique latine, Mathieu Sauvajot a d’abord rédigé des articles traitant de la géopolitique et de l’économie de ce continent, avant de se tourner vers le domaine du sport. Désormais, il est rédacteur auprès de Paris United ainsi que de l’Observatoire du Sport Business.