Plus d’un Français sur trois veut devenir entrepreneur

Par Olivier Sancerre Modifié le 4 février 2016 à 19h46
Shutterstock 349526639
525100En 2015, il y a eu 525 100 créations d'entreprises, soit 5% de moins par rapport à 2014.

Les Français ne sont pas aussi fermés qu'on le croit au monde de l'entreprise. Mieux encore, d'après une enquête de l'UAE (Union des autoentrepreneurs), ils en rêvent !

Créer ou reprendre une entreprise, ils sont 37% des personnes interrogées à envisager de le faire. Du jamais vu en quinze ans, et un résultat qui marque une inflexion dans l'image qu'ont les Français de l'entreprenariat. Mine de rien, ce sont 19 millions de chefs d'entreprises — potentiels — qui résident en France !

Maison d'hôte

Si les start-ups du numérique attirent immanquablement les jeunes diplômés, 40% des Français aimeraient ouvrir une maison d'hôte, 27% un commerce de proximité. 23% envisage de créer un cabinet de conseil, et 14% aimeraient devenir artisan dans le bâtiment. Des chiffres très encourageants donc, mais voilà : la création d'entreprises a fortement reculé l'an dernier.

Loi Pinel

Un paradoxe ? Cela y ressemble bien, même si le gouvernement n'y est sans doute pas pour rien. Les microentrepreneurs, ex autoentrepreneurs, ont fortement baissé en 2015, de 21,2%. L'explication est simple : la lourdeur administrative imposée par la loi Pinel votée en 2014, qui encadre et complexifie la création de ce type d'entreprises individuelles, à grands coups de frais et de formation obligatoire. Le recul est tel que la future loi El Khomri compte redorer le blason du statut…

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis