Prix du carburant : des embouteillages réduits en région francilienne

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 27 avril 2022 à 16h03
Embouteillages Ile De France Carburant Prix
9%Le niveau de congestion sur le réseau francilien a augmenté de 9% en mars 2022 par rapport au mois précédent.

Selon l’Institut Paris Région, relayé par le Parisien, la hausse des prix des carburants aurait eu un impact sur les embouteillages sur le réseau routier d’Île-de-France en mars 2022.

Augmentation du prix des carburants

« La baisse des embouteillages en mars, factuelle, est difficile à interpréter, tant elle dépend de facteurs multiples. Mais on peut supposer que l'augmentation exceptionnelle des prix des carburants fait partie des explications », explique au Parisien Dany Nguyen-Luong, directeur du département mobilité et transports de l'Institut Paris Région. En effet, au mois de mars 2022, le niveau de congestion sur le réseau routier d’Île-de-France a chuté de 9% par rapport au mois précédent.

Un mois auparavant, en février 2022, le niveau de congestion était de 16% supérieur à la première semaine de mars 2020, soit juste avant la pandémie de covid19. En mars 2022, les prix des carburants à la pompe ont dépassé des prix record dépassant, l’essence tout comme le gazole, plus de deux euros le litre. Grâce à la remise gouvernementale dès le 1er avril 2022, les prix du litre de carburant était repassé sous la barre symbolique des deux euros.

Un autre effet

Un autre phénomène a été fortement influencé par la hausse des prix des carburants à la mi-mars 2022. Il s’agit de la hausse du niveau de covoiturage en Île-de-France. Ce phénomène a également un effet sur la congestion du trafic routier. « Fin mars, la fréquentation du covoiturage a atteint son plus haut niveau (hormis la période de grève SNCF/RATP de décembre 2019) depuis que les comptages existent », explique l’Institut Paris Région.

En effet, « l'augmentation exceptionnelle des prix des carburants a incité les autosolistes à partager des trajets en voiture pour réduire leur budget transport », souligne l’Institut. Par rapport au mois précédent, en février 2022, le niveau de covoiturage a augmenté de 15% en mars. Sur des millions de trajets quotidiens, près de 7.000 sont du covoiturage domicile-travail en Île-de-France.

Aucun commentaire à «Prix du carburant : des embouteillages réduits en région francilienne»

Laisser un commentaire

* Champs requis