Carburants : le vaccin contre la Covid-19 booste… le prix à la pompe

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 janvier 2021 à 9h08
Prix Carburants Hausse Fin Annee 1
50 DOLLARSLe pétrole WTI est repassé au-dessus des 50 dollars le baril le 5 janvier 2021.

Les liens de cause à effet, en Bourse, ne sont pas forcément évidents : pourquoi est-ce que l’annonce et le début du déploiement à grande échelle des vaccins contre la pandémie mondiale auraient-ils un impact sur les prix du carburant ? Simple : qui dit vaccin, dit reprise économique et donc nouvelle augmentation de la consommation. Explications.

Le pétrole a chuté au Printemps 2020… car personne n’en consommait

Sur le marché du pétrole brut, l’année 2020 a été historique : pour la première fois de l’histoire, quelques transactions en territoire négatif ont été enregistrées. Mais au-delà de ce qui paraît comme un accident, voire une malversation financière, le prix de 20 dollars le baril atteint alors que les populations étaient confinées a été un choc pour le secteur.

Si le prix a chuté c’est que… personne ne voulait de pétrole. Les industriels ne faisaient plus tourner leurs usines, les populations ne pouvaient pas rouler avec leur voiture. Par le simple principe de l’offre et de la demande, l’offre en pétrole brut, généralement proche de la demande, a été bien supérieure à celle-ci. Personne ne voulait acheter de pétrole, donc le prix a chuté.

L’effet vaccin sur le marché pétrolier

Depuis le printemps 2020, la situation a bien évolué, bien que la pandémie ne soit pas encore derrière nous et que de plus en plus de pays se lancent dans un troisième confinement. Entre autres choses, l’annonce des vaccins et le début de la campagne de vaccination permettent d’avoir l’espoir que l’économie se relance plus ou moins rapidement en 2021.

L’économie qui repart, cela signifie que les populations vont à nouveau rouler et que les industriels pourront faire tourner leurs usines : la consommation de pétrole devrait donc augmenter. L’Opep prévoit que fin 2021, elle atteigne un niveau proche de celui de fin 2019, après que la demande en pétrole a chuté, en moyenne, d’environ 10% en 2021. Le principe de l’offre et de la demande entre une nouvelle fois en jeu… et le prix du brut en Bourse remonte. Le 5 janvier 2021, le WTI, le pétrole américain, a même franchi à nouveau à la hausse la barre des 50 dollars, du jamais vu depuis février 2020.

Les prix des carburants à la pompe suivent et augmentent en France

Les prix de l’essence et du gazole à la pompe étant directement liés au prix du pétrole en Bourse, ils suivent cette même tendance haussière enregistrée depuis le début de l’été 2020. Sans surprise, donc, ils augmentent.

Le 1er janvier 2021, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, le litre de gazole coûtait en moyenne dans l’Hexagone 1,2754 euro le litre, en hausse de 0,81 centime d’euro sur une semaine. L’essence SP95-E10 atteignait les 1,3537 euro le litre (+1,05 centime sur une semaine) tandis que l’essence SP98 affichait 1,4292 euro le litre.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis