Carburants : la baisse du pétrole fait chuter les prix à la pompe

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 7 décembre 2021 à 12h00
Cheque Carburant Aide 1
100 EUROSL'indemnité inflation est d'un montant de 100 euros.

Près de 38 millions de Français, selon les estimations du gouvernement, s’apprêtent à recevoir leur « indemnité inflation » de 100 euros qui sera distribuée progressivement entre décembre 2021 et février 2022. Une petite bonne nouvelle à laquelle s’y ajoute la tendance du pétrole en Bourse : il baisse… et avec lui, les carburants à la pompe.

Le pétrole en Bourse chute légèrement

On est loin du krach de 2020, mais les automobilistes comme les industriels ne vont pas rechigner à en profiter : le prix du baril du brut en Bourse a subi un petite baisse début décembre 2021. En cause ? La dernière décision de l’OPEP+, le Cartel de l’or noir et ses alliés, de ne pas changer sa stratégie d’augmentation progressive de la production.

Les analystes tablaient en effet sur une baisse de la production ou, tout du moins, un ralentissement de la hausse annoncée et progressive de celle-ci. Le variant Omicron mais également les nouveaux confinements décidés un peu partout en France auraient pu justifier, aux yeux de l’OPEP+, quelques précautions. Il n’en n’aura été rien… la production de brut continuera d’augmenter de 400.000 barils par jour chaque mois, donc également en décembre 2021.

Prise de court, la Bourse a réagi négativement, faisant chuter le prix du baril de brut temporairement sous la barre des 70 dollars. La chute, au 7 décembre 2021, est de plus de 10 dollars par rapport à la dernière semaine de novembre 2021.

Petit impact sur le prix moyen des carburants à la pompe

La tendance est donc à une stabilisation du cours du pétrole brut, qui commence déjà à se faire sentir dans les prix des carburants à la pompe : selon les données du ministère de la Transition énergétique et solidaire, les prix moyens en France restent élevés, mais connaissent une petite baisse au 3 décembre 2021 par rapport à la semaine précédente.

C’est le cas du gazole, qui affiche 1,5253 euro le litre en moyenne, en baisse de 3 centimes, ou encore de l’essence SP-95 E10 qui reste en moyenne sous la barre des 1,6 euro, à 1,5985 euro le litre, 2 centimes de moins que la semaine précédente.

Naturellement, les économies réalisées ne sont pas très importantes : une baisse de 2 centimes le litre ne représente qu’une baisse de la facture de 1,2 euro pour un plein de 60 litres. Mais c’est un début de bonne nouvelle.

L’indemnité inflation suffira… pour un peu plus d’un plein

Le montant de l’indemnité inflation, malgré cette petite baisse des prix, ne servira malgré tout que pour un plein. Le montant de 100 euros n’est en effet équivalent qu’à entre 60 et 70 litres de carburants.

Selon les modèles de voiture, le réservoir est même plus grand que 70 litres, bien que de nombreux modèles, notamment des citadines, n’embarquent des réservoirs qu’inférieurs à 50 litres. Les automobilistes le savent : avec 100 euros, on ne remplit pas deux fois son réservoir lorsque le prix à la pompe dépasse 1,5 euro le litre.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Carburants : la baisse du pétrole fait chuter les prix à la pompe»

Laisser un commentaire

* Champs requis