Produits Apple : des réparations hors de prix

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Nicolas Bressant Publié le 19 novembre 2018 à 0h02
Apple Chine Guerre Commerciale 1
1 349 EUROSLe nouveau MacBook Air coûte 1 349 euros, soit 250 euros de plus que la précédente version.

De plus en plus chers et fragiles, les produits Apple sont également difficilement réparables. La solution : souscrire une assurance affinitaire, telle que proposée par le leader européen SFAM, ou son concurrent SPB.

Noël et le Black Friday approchent à grands pas. Les Français s'apprêtent - quand les plus prévoyants ne l'ont déjà fait - à parcourir les magasins pour acheter les cadeaux qu'ils offriront pendant les fêtes. Comme chaque année, les produits Apple seront en bonne place sous les sapins. Et, ce, en dépit de leur prix : connue pour proposer des ordinateurs et smartphones bien plus chers que la concurrence, la marque à la pomme vient à nouveau d'annoncer la sortie, lors de sa dernière Keynote, d'un nouveau MacBook Air, plus compact, équipé d'un écran Retina et de Touch ID.

Des produits Apple de plus en plus chers, fragiles et irréparables

Son prix : 1 349 euros, soit 250 euros de plus que la précédente version d'un ordinateur qui reste, malgré tout, le plus accessible de la gamme Apple. Un investissement qui ne prémunit pas, hélas, contre le risque de panne ou d'accident. Et là, la facture risque d'être encore plus salée. Selon une récente enquête en caméra cachée de l'émission américaine The National, il en coûte près de 1 200 dollars pour faire réparer un MacBook dans l'un des Genius Bar d'Apple, ces ateliers de dépannage qui sont les seuls, avec les centres de service agréés par l'entreprise, à pouvoir légalement « ouvrir » ces appareils tout en conservant leur garantie.

Autant dire, comme le reconnaît auprès du journaliste l'employé du Genius Bar, que la réparation équivaut quasiment au prix d'achat d'un nouvel appareil. Ce reportage met en lumière l'une des particularités des produits Apple : la difficulté, voire l'impossibilité, de les faire réparer, ainsi que la variabilité des prix pratiqués entre une réparation « officielle » et celle menée par un réparateur indépendant, non-homologué par la marque – réparation qui, dans le cas du reportage précité, revient à zéro dollar dans une boutique de Manhattan.

SFAM, SPB… Ces sociétés qui assurent vos précieux objets high-tech

Mais encore faut-il savoir à qui s'adresser en pareille situation, et accepter de voir la garantie de son produit Apple levée dès lors qu'un réparateur indépendant y met les mains. La solution pour se prémunir contre le vol, la casse ou la perte de son appareil ? Souscrire une assurance affinitaire, que la Fédération des garanties et assurances affinitaires (FG2A) définit comme « toute garantie d'assurance, d'assistance ou service accessoire en lien avec l'univers d'un produit ou service distribué par un distributeur non-assureur et qui n'est pas le motif principal de l'achat ».

Autrement dit, il s'agit de ces fameuses « extensions de garantie », que l'on vous propose bien souvent lorsque vous achetez un produit high-tech. « L'assurance pour smartphone est devenue un service incontournable répondant aux utilisateurs connectés pour qui le mobile fait office de téléphone, d'ordinateur, d'agenda et même de moyen de paiement dématérialisé », explique-t-on chez SFAM qui, avec le courtier SPB, s'impose comme le leader européen sur ce secteur particulièrement dynamique – SFAM affiche en effet une insolente croissance de 1 800% de son chiffre d'affaires au cours des cinq dernières années, qui devrait atteindre 500 millions d'euros en 2018.

Alors que 678 000 téléphones portables ont été volés en 2014, selon les derniers chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), une autre étude réalisée par Harris Interactive pour la FG2A révèle que les trois quarts (73%) des Européens ont, au moins une fois, recouru à une assurance affinitaire. Une solution qu'ils trouvent rentable et sécurisante. Pour avoir l'esprit tranquille et ne pas gâcher les fêtes, l'assurance affinitaire s'impose donc pour les produits Apple.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Nicolas Bressant est chef de projet européen Innovation -Transfert de technologie. Études marketing.

Aucun commentaire à «Produits Apple : des réparations hors de prix»

Laisser un commentaire

* Champs requis