Quelles aides pour acheter une Dacia Spring à 1281 euros ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 18 mars 2021 à 17h31
Aide Dacia Spring Bas Prix
12400€La nouvelle Dacia Spring coûte 12400 euros avec les aides gouvernementales.

Je vous ai parlé la semaine dernière de la nouvelle Dacia Spring, qui est désormais la voiture électrique la moins chère du marché, à 12.400 euros, aide gouvernementale déduite.

La Dacia Spring à 7500 euros

Mais si je vous en reparle aujourd’hui, c’est que la Dacia Spring est aussi la voiture neuve la moins chère du marché, en cumulant toutes les aides existantes. Ainsi, la prime à la conversion, autrefois, prime à la casse, permet de recevoir 5.000 euros d’aide supplémentaire à l’achat d’une voiture électrique, pourvu que votre revenu fiscal de référence soit inférieur à 13.489 euros par part.

Un couple avec deux enfants, dont le revenu fiscal de référence est de 30 000 euros, est éligible à cette prime à la conversion, puisque son RFR par part est de 10 000 euros ! Avec cette prime à la casse, la Dacia Spring passe alors à 7500 euros.

Une Dacia totalement neuve pour 1281 euros

Mais ce n’est pas terminé : D’autres aides régionales ou départementales existent. Les plus généreuses atteignent 6000 euros, et sont cumulables avec les autres aides !

Mes confrères d’automobile-propre.com ont fait le calcul : au mieux du mieux, en cumulant toutes les aides, il est possible d’acheter une Dacia totalement neuve pour... 1281 euros TTC, tout cela parce qu’elle est électrique. Renseignez-vous bien, afin de savoir à quelles aides vous avez droit dans votre ville, votre département et votre région. Vous pourriez bien avoir une bonne surprise.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis