Un recul de l’activité économique plus faible que prévu en janvier

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 10 février 2021 à 12h10
Recul Pib France Janvier 2021
5%En janvier 2021, le PIB était en recul de 5% en comparaison à janvier 2020.

Partager de bonnes nouvelles une fois de temps en temps ne fait pas de mal. Sachez-le, malgré la crise que nous traversons, il y a une lueur d’espoir sur le front de l’activité économique.

Une baisse du PIB relativement faible en janvier

Le « malade » France est en train de s’adapter à la situation inédite et infernale que nous traversons. Sur le mois de janvier 2021, le PIB, le produit interieur brut français, c'est-à-dire l’ensemble de la richesse produite par le pays pendant un mois, était en recul de 5% par rapport à janvier 2020.

Vous allez me dire, l'activité économique est en recul, et c’est -5%. Mais on est très loin de ce qui s’est passé lors du premier confinement, ou même, en octobre dernier. L’impact du couvre-feu et des mesures sanitaires est réel, il oblige des dizaines de milliers d’entreprises à fermer, il empêche des centaines de milliers de salariés de travailler, mais enfin, le recul « n’est que de 5%. »

Un rebond de l'activité attendu dès la levée des mesures sanitaires

Ces chiffres sont une surprise pour les économistes : ils s’attendaient à ce que le recul de l’activité soit plus fort. Par ailleurs, au chapitre prévisions, les économistes sont unanimes pour annoncer un rebond spectaculaire de l’activité, sitôt les mesures de restriction sanitaires levées.

Si vous n’en pouvez plus d’attendre et de galérer, prenez ces statistiques pour ce qu’elles sont : de bonnes nouvelles, annonciatrices de jours meilleurs, on espère, le plus tôt possible.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis