Les médecins bientôt en grève contre la généralisation du tiers-payant ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 19 septembre 2014 à 6h52

Tomber malade, cet automne, risque d'être plus problématique que d'habitude. Les médecins monteraient au créneau contre la politique de santé du gouvernement et notamment la généralisation du Tiers-Payant voulue par la ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Marisol Touraine. Des grèves seraient en préparation.

Plus de neuf médecins sur dix sont contre la réforme

Un sondage réalisé par OpinionWay pour le SML, le Syndicat des Médecins Libéraux, que le journal Le Figaro dévoile en exclusivité ce vendredi 19 septembre 2014, montre l'ampleur de la grogne des médecins : la réforme serait rejetée par 97% de la profession. Mais malgré cela le gouvernement veut continuer dans sa lancée.

Toutes les catégories et les professions liées à la médecine et à la santé sont concernées et montrent les dents. « Ce n'est pas un mouvement de nantis : nous ne réclamons pas plus de revenus » tonne Roger Rua, président du SML, dans les colonnes du Figaro. « Nous sommes inquiets pour le système de santé ! ».

Au niveau des médecins, 95% sont contre le Tiers-Payant. Et le discours de Manuel Valls tenu à l'Assemblée le mardi 16 septembre 2014, discours à la suite duquel il a obtenu la confiance pour son gouvernement à quelques voix près, n'aide pas à calmer les tensions : la réforme est maintenue.

Deux tiers des Français favorables

Du côté des patients, la réforme laisse moins indifférent. Selon le sondage OpinionWay dévoilé par Le Figaro, 66% des patients sont favorables à cette réforme qui entraînerait une gratuité totale de l'acte. Mais Roger Rua estime que si un tiers des Français ne sont pas d'accord avec la réforme « c'est que, pour eux aussi, la gratuité interpelle ! ».

D'une manière générale, tous les syndicats des médecins sont contre la réforme de Marisol Touraine, que ce soit la CSMF, l'Isni (l'InterSyndicat national des Internes) ou encore MG France, historiquement plutôt proche de la gauche.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis