Téléphonie : le roaming dans l’UE c’est (enfin) fini !

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 15 juin 2017 à 7h13
Telephonie Guerre Prix 2
81,7%Avec 81,7 % des parts de marché au dernier trimestre 2016 Android domine le secteur des OS mobiles.

C’est la réforme qu’attendaient depuis des années l’ensemble des habitants frontaliers de l’Union Européenne : la fin des frais de roaming pour les pays de l’UE. Les frais d’itinérance leur faisaient régulièrement exploser la facture de téléphone puisque, quand on est frontalier, on a tendance à aller voir de l’autre côté de la frontière ce qu’il s’y passe. Et lorsqu’on appelait ou on envoyait un SMS, on payait.

Le 15 juin 2017 : la libération pour tous les usagers

La Commission Européenne a, non sans difficulté, réussi à homogénéiser l’espace européen : le roaming (les frais d’itinérance) n’existent plus depuis ce 15 juin 2017. Une véritable libération. Désormais il est possible d’appeler et de recevoir des appels à l’étranger comme si on était dans son pays d’origine. Mais attention : ça peut aussi jouer des tours.

La liberté totale ne doit pas oublier qu’il reste des règles qui n’ont pas changé : appeler à l’étranger depuis la France, par exemple, coûte encore cher et, surtout, est toujours considéré hors forfait.

Ce qui est vrai, par contre, c’est que vos appels et vos SMS seront compris dans votre forfait dans tous les pays de l’Union Européenne. L’illimité est illimité, les forfait limités sont limités.

La data : le grand calcul complexe

Ce qui va surtout intéresser les usagers, aujourd’hui, c’est l’enveloppe data et là c’est un peu le grand n’importe quoi.

Pour tous les forfaits, le minimum de data disponible à l’étranger, selon les règles européennes, peut se calculer : il faut diviser le prix de son forfait hors taxe par 7,70 et multiplier le résultat par deux.

Par contre, ce calcul n’est pas forcément respecté : il n’est valable que pour les forfaits avec données illimitées (les forfaits « débit réduit au-delà ») et seulement si l’opérateur n’a pas fait d’autre choix. Or, en France, c’est le cas : les opérateurs proposent plusieurs bonus de data comme Orange qui a annoncé que l’intégralité de l’enveloppe data sera utilisable à l’étranger et en 4G.

La fin de l’itinérance est donc là, téléphoner depuis l’UE coûte moins cher… mais il convient de faire un tour chez son opérateur et demander des précisions ; histoire d’être sûr de ce que vous pouvez faire, ou pas, sans risquer une facture très élevée.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio